Jets de projectiles, coups de marteau : manifestations sous haute tension à Portland

 La ville américaine de Portland a été le théâtre d'échauffourées entre des militants ultra-nationalistes, qui avaient appelé à manifester pour «mettre fin au terrorisme intérieur», et antifas, venus avec l'intention de s'opposer au rassemblement. 

Les autorités ont dénombré plusieurs centaines de personnes ayant convergé le 17 août dans le centre-ville de Portland (Oregon), dans le cadre d’une manifestation rassemblant ultra-nationalistes et partisans de Donald Trump, appelant à «mettre fin au terrorisme intérieur». Trois semaines plus tôt, le président américain avait lui-même annoncé qu’il envisageait de classer la mouvance antifa comme organisation terroriste.

Source: RT France


Sur Twitter, plusieurs vidéos montrent effectivement  des individus vêtus de noir, s’attaquant à des manifestants en plein centre-ville.

Des images tournées par le vidéaste militant Andy Ngo, qui s’applique régulièrement à dénoncer les violences antifas lors de rassemblements urbains,témoignent par exemple d’une ambiance pour le moins tendue alors que des individus en viennent aux mains, sous une pluie d’insultes jaillissant de part et d’autres. «Aucune police en vue, une foule d’antifas s’attaquent à des hommes. Un combat impliquant des armes éclate», peut-on lire dans le tweet accompagnant la vidéo

Le rassemblement de Portland s’inscrit dans un contexte spécial, à savoir que le président américain Donald Trump a récemment annoncé le 27 juillet qu’il réfléchissait à classer la mouvance antifa comme organisation terroriste. Grand adepte des déclarations choc sur Twitter, Trump s’était alors livré à une diatribe virulente à l’encontre de ceux qu’il a qualifiés de «détraqués» et de «dégonflés de la gauche radicale», affirmant que les antifas avaient pour habitude de frapper des personnes pacifistes avec des battes de baseball. (sic)

Ce n’est néanmoins pas la première fois que la ville de Portland est le théâtre d’affrontements entre militants ultra-nationalistes et antifas.

En décembre 2017, un militant antifa avait été percuté par un véhicule alors qu’il participait à une contre-manifestation d’une «marche pour Jésus».

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :