fbpx

L’ouragan Dorian frappe les banlieues de la Caroline du Nord

La tempête de catégorie 1 s’est abattue sur les rives extérieures, où certaines personnes ont grimpé dans les greniers de leurs maisons pour éviter les inondations.

La tempête se déplace en mer après avoir touché terre à Cape Hatteras, Caroline du Nord, avec des vents de 145 Km/h

L’ouragan Dorian a touché terre à Outer Banks, en Caroline du Nord, sous la forme d’une tempête de catégorie 1, frappant la côte avec de fortes pluies et des vents violents. Aux Bahamas, le nombre de victimes de l’ouragan s’est élevé à au moins 30. CréditCréditAnn Warner, via Reuters

L’ouragan Dorian, la tempête qui a dévasté les Bahamas et mis une grande partie du sud-est des États-Unis sous les flots, a balayé la côte de la Caroline du Nord de fortes pluies, de vents et d’inondations vendredi matin, après avoir touché terre à l’extérieur des Outer Banks.

Le centre de la tempête de catégorie 1 a franchi le cap Hatteras dans les Outer Banks à 8h35 vendredi, selon le service météorologique national.

Dorian se déplaçait rapidement vers le nord-est et s’éloignait de la terre, mais il laissait des vents violents et des vagues d’inondation sur son passage dans les Outer Banks, où des entreprises locales barricadaient leurs portes et où les résidents se cachaient, regardant l’eau glisser vers leurs portes.

La position des Outer Banks, une chaîne d’îlots barrières étroits au large de la côte principale, est telle, que ceux qui n’ont pas évacué sont dans certains cas incapables de s’échapper une fois que la tempête a commencé. Sur l’île d’Ocracoke, qui n’est accessible que par bateau ou par avion, même par temps normal, des personnes ont grimpé dans leurs greniers pour fuir les hautes eaux.

Ouragan Dorian en images : des Bahamas à la Caroline du Nord.]

Le gouverneur Roy Cooper de Caroline du Nord a déclaré qu’il était « préoccupé par les centaines de personnes bloquées sur l’île d’Ocracoke ». Des responsables locaux organisaient des vols en hélicoptère pour les personnes qui souhaitaient partir.

Leslie Lanier, propriétaire d’une librairie indépendante « Books to Be Red », était hébergée dans sa maison sur l’île d’Ocracoke, où elle était «malade d’inquiétude».
«L’eau est plus haute que je ne l’ai jamais vue», a-t-elle déclaré.

La tempête a déjà provoqué une dévastation catastrophique et meurtrière aux Bahamas, où l’ampleur des dégâts se précise.
Dans le sud-est des États-Unis, au moins quatre personnes sont mortes en se préparant à la tempête, selon l’Associated Press .


Live Maps: suivit du chemin de l’ouragan Dorian
Cartographie de la force de l’ouragan, de la vague de tempête et de la trajectoite prévue.


Au moins 30 morts aux Bahamas, de nombreux autres disparus et des milliers de sans-abri, des estimations vertigineuses des dégâts et des destructions commencent seulement à émerger.

Karen Clark and Company, un cabinet de conseil en catastrophes situé à Boston, a déclaré vendredi que la perte initiale de Dorian aux Bahamas s’élevait à au moins 7 milliards de dollars, dommages causés aux immeubles résidentiels et commerciaux et aux affaires perdues. Le nombre pourrait augmenter une fois les dommages causés aux infrastructures inclus.

Sur l’île de Great Abaco, l’estimation est basée sur la perte presque totale de propriétés dans sa plus grande ville, Marsh Harbour, et les communautés environnantes, en raison du vent et des inondations.
Sur Grand Bahama, l’autre île la plus touchée par Dorian, les dégâts ont été causés en grande partie par les inondations survenues dans la zone nord, notamment à l’aéroport et au centre-ville de Freeport.

Rupert Hayward, directeur exécutif de la Grand Bahama Port Authority, une société privée qui joue le rôle d’autorité municipale et de développeur pour Freeport, a déclaré que la vie de bon nombre des 50 000 habitants de l’île avait été bouleversée par la tempête.

« Les inondations sur la côte nord et la partie centrale de l’île ont emporté de nombreuses habitations et, malheureusement, beaucoup de vies humaines », a déclaré M. Hayward par téléphone de Fort Lauderdale, en Floride, attendant l’arrivée d’un avion devant le ramener à Grand Bahama.

« Une grande partie de la population a tout perdu, pas seulement la famille et les amis, mais leur maison et tous leurs biens », a déclaré M. Hayward. «Il y a un besoin immédiat de fournir de l’eau et de la nourriture. Beaucoup de fournitures ont été emportées.

« C’est une période difficile, une période désespérée », a-t-il déclaré. « Nous avons besoin d’aide. »

Malgré la dévastation du côté nord de l’île, une grande partie de l’infrastructure du côté sud a survécu à la tempête, y compris l’infrastructure électrique. L’eau courante est rétablie mais n’est pas encore potable, a-t-il déclaré. Le carburant est également disponible, ce qui permet aux gens de conduire, mais de nombreuses voitures ont été détruites pendant la tempête.

« Notre objectif est de remettre la ville sur pied », a-t-il déclaré.


Les Bahamas, avant et après l’ouragan Dorian

Des images aériennes de quartiers aplatis et d’un aéroport inondé donnent un premier aperçu des dégâts considérables subis à cet endroit.


Alors que l’ouragan Dorian se déplace de plus en plus rapidement vers le nord-est, ses vents puissants ralentissent progressivement pour s’étendre sur une zone plus étendue.

Bien que le centre de la tempête se dirigeait vers le large et qu’il soit peu probable qu’il se dirige vers l’ouest, la plus grande partie du sud-est de la Virginie et de la péninsule de Delmarva sera frappée vendredi par des vents de tempête tropicale, qui devraient également frapper le sud-est du Massachusetts , incluant Nantucket, Martha’s Vineyard et des parties de Cape Cod, d’ici samedi, ont annoncé les prévisionnistes.
La tempête devrait faiblir samedi soir.


À Wilmington, au nord, en Caroline du Nord, les bandes de pluie qui ont ensanglanté la ville en rafales sporadiques pendant une grande partie de la journée de jeudi se sont transformées en une pluie soutenue et légère le vendredi. L’eau débordait des fossés et remplissait des impasses, et plusieurs feux de circulation étaient sans alimentation. Néanmoins la plupart des routes de la ville étaient praticables et aucun blessé n’avait été signalé jeudi.

« Les conditions s’améliorent assez rapidement ici », a déclaré vendredi matin Dave Loewenthal, un prévisionniste du Service météorologique national à Wilmington, ajoutant que la tempête se dirigeait rapidement vers le large. 

Dans les appartements North Chase à Wilmington, un quartier dont les propriétés ont été endommagées par l’ouragan Florence, l’eau a balayé plusieurs routes et de nombreux fossés ont débordés. 
Un panneau électronique à proximité clignotait par intermittence entre deux messages: « Soyez en sécurité! » Et « Même ta mère ne t’aime pas, Dorian! »

Dans une église faiblement éclairée de Wilmington tard dans la nuit de jeudi à vendredi, Fernando Lopez a surveillé l’ouragan Dorian alors que le café était préparé et que les enfants jouaient au tic-tac.

Pendant plusieurs jours cette semaine, M. Lopez et d’autres dirigeants de l’ Église chrétienne américaine de la Première Brigade ont vécu à l’intérieur de l’église, écoutant les nouvelles des gouvernements locaux, des chasseurs de tempête et des chaînes de télévision et les traduisant en espagnol pour les adeptes du ministère hispanique.

Les dirigeants de l’église ont posté des dizaines de fois chaque jour sur Facebook et répondu aux appels de résidents à proximité leur demandant s’ils devaient rester ou non. Ils ont également ouvert leurs portes aux résidents qui ont fui leur domicile et dormaient à l’église jeudi soir.

Les mises à jour – qui incluent les abris et les avertissements de tornade – pourraient être vitales pour les résidents hispanophones. La plupart des notifications de la ville de Wilmington et du comté de New Hanover ne sont qu’en anglais.

«Ce n’est pas une grande ville, mais beaucoup de gens ne parlent pas anglais», a déclaré M. Lopez.

Par exemple, peu après minuit, l’église a traduit en espagnol un message Facebook du comté avertissant les habitants que la compagnie d’électricité Duke Energy ne réagirait pas aux informations faisant état de lignes électriques tombées en panne avant le matin.

Un peu plus tôt, un homme avait appelé M. Lopez pour lui demander s’il devait ou non évacuer. Méfiant à l’idée de demander ce que les appelants devraient faire, M. Lopez a plutôt agi comme un météorologue, expliquant que des vents dangereux pourraient s’étendrejusqu’à 1,5 Km de l’œil de l’ouragan.

À la suite de l’ouragan Dorian, qui a laissé les Bahamas éclatées et submergées par les inondations, une famille éminente ayant de nombreuses relations dans les îles a passé une semaine à tenter de contacter ses proches disparus – et à maintenir l’espoir.

Plus de 500 Bahamiens appartiennent à la famille élargie de Sidney Poitier, l’acteur acclamé, né à Miami de parents bahamiens, il a grandi dans les îles, selon Jeffrey Poitier, un neveu.

Jeffrey Poitier a déclaré qu’au moins 23 membres de la famille étaient toujours portés disparus jeudi, y compris sa sœur Barbara et ses enfants adultes à Freeport.

« Nous n’avons trouvé aucun d’entre eux, ni entendu parler d’eux », a déclaré M. Poitier, 66 ans, lors d’un entretien téléphonique donné jeudi depuis les Bahamas. «Nous cherchons toujours et espérons qu’ils donnent signe de vie le plus tôt possible. Cela nous inquiète tous.

M. Poitier, qui est également acteur et partage son temps entre la Nouvelle-Orléans et Cat Island aux Bahamas, a déclaré qu’il avait tenté d’appeler sa sœur à plusieurs reprises sans réponse. Il espérait se rendre jeudi dans la région de Freeport en hélicoptère pour la chercher lui-même.

« Cela a été très décourageant, très décevant et très stressant », a-t-il déclaré.

Source le New York Times, traduit par ©Darius Fawkes le 6 septembre 2019 à 20:41
linktr.ee/Darius_Fawkes

%d blogueurs aiment cette page :