fbpx

Gilets Jaunes: Suite à la flambée du prix du petrole Un collectif de Gilets Jaunes demande un gel des prix du carburant

Dans le contexte d’augmentation des prix du brut consécutive aux attaques sur industries pétrolières en Arabie Saoudite, un collectif de Gilets jaunes a appelé à un gel des prix du carburant .

Cependant, à la cloture des bourses, les cours pétroliers étaient repartis à la baisse ce 17 septembre.

Dans son communiqué publié le 17 septembre, le collectif «Gilets jaunes citoyens», mouvement fondé par Thierry Paul Valette, a appelé à un «gel immédiat» des prix du carburant et lancé une pétition à ce sujet.

Le collectif rappelle la place centrale qu’occupent les prix du carburant au sein de la mobilisation des Gilets jaunes, cette thématique ayant provoqué les premières mobilisations du 18 novembre 2018, et restant d’une actualité brûlante dans les zones rurales où l’utilisation d’un véhicule individuel est nécessaire pour se déplacer. Thierry Paul Valette rappelle le contexte social tendu de cette rentrée, et affirme qu’Emmanuel Macron «ne doit surtout pas laisser la situation se compliquer», «le président se [devant] de réagir très rapidement». Selon lui, il ne faut surtout pas que les Français soient «les otages de cette flambée des prix».

Le collectif se montre également incisif et avertit le gouvernement : «Notre mouvement des Gilets jaunes n’est pas mort, la grogne existe toujours et très peu de réponses ont été apportées.»

Le président de l’Union française des industries pétrolières (UFIP), Francis Duseux, a expliqué que la tendance allait vers une hausse des prix à la pompe. Il a en effet estimé le 16 septembre qu’il fallait «s’attendre assez rapidement à une augmentation de l’ordre de 4 ou 5 centimes».

Les attaques de drones du 14 septembre contre l’usine d’Abqaiq – la plus grande pour le traitement de pétrole au monde – et sur le champ pétrolier de Khurais, deux sites de l’est de l’Arabie saoudite, sont à l’origine de cette brusque montée des prix.

Toutefois, ce 17 septembre, l’annonce d’une reprise de la production de brut saoudienne d’ici deux à trois semaines a fait baisser les prix de 5 % sur les marchés européens.

Cependant, les tensions géopolitiques nées de cet événement risquent de se faire sentir de façon prolongée.

©Darius Fawkes pour WPA et TVPC, le 18 septembre 2019 à 03:28
linktr.ee/Darius_Fawkes

%d blogueurs aiment cette page :