En Bref: Climat – Vendredi 20 septembre aura lieu à Paris “la manifestation intergénérationnelle pour le climat”

Dans une ambiance post 16 septembre !

Rappellons que le 16 septembre dernier, le Tribunal de Grande Instance de Lyon relaxait deux militant-e-s d’ANVCOP21 poursuivi-e-s pour avoir décroché des portraits de Macron, “au bénéfice de l’état de nécessité pour motif légitime”.

Quelques semaines après le contre-sommet saboté du G7 à Biarritz, qui devait amorcer une rentrée placée sous le signe de la convergence entre luttes sociale et écologique, cette fin de semaine s’annonce décisive pour celles et ceux qui veulent se libérer d’un système qui est en passe de détruire la planète, quand il n’assigne pas à la misère et à la violence policière. Vendredi 20 septembre aura lieu à Paris “la manifestation intergénérationnelle pour le climat” organisée par les jeunes en grève pour le climat, et le lendemain une “mobilisation historique” tentera de reprendre les Champs. Pour ces deux journées, les grosses orgas écolos se sont immiscées dans les préparatifs et tout laisse à penser qu’elles cherchent à continuer sur leur lancée du G7 : transformer toute lutte en mise en une scène médiatique de l’impuissance.

Le 21 septembre – une convergence de très loin avec les Gilets Jaunes.

Le lendemain du 20 septembre s’annonce comme la grande reprise des actes des Gilets Jaunes, avec une volonté affichée de reprendre une bonne fois pour toutes les Champs-Élysées.

Ce même jour est aussi prévue une grande manifestation climat, dans la lignée de celles qui ont lieu depuis la démission de Nicolas Hulot à la rentrée dernière. 

Pour éviter que ne se renouvelle le sketch du 16 mars dernier, quand la manifestation écolo était partie très loin des Champs alors que les « Gilets Jaunes » étaient en train de « dévaster le Fouquet’s et tous les autres symboles du pouvoir », une volonté de convergence pour le 21 était affichée par à peu près tout le monde.

Mais cette convergence, malgré les appels répétés, ne se fera pas, où seulement de très loin, seulement de façade.

En effet, au lieu de rejoindre les Champs-Élysées et de porter la lutte au cœur des lieux de pouvoir, les grosses orgas écolo vont juste faire un petit tour à Madeleine à 9h, avant de s’en aller à l’autre bout de Paris, vers Bercy, c’est-à-dire loin de tout le monde. Craignant que leur consensus d’inaction ne soit débordé, et qu’elles ne contrôlent définitivement plus rien. Et on retrouve (encore) ANV-Cop21, Alternatiba, Attac, 350.org, GreenPeace, Oxfam etc. Comme un air de Biarritz…

Le climat vaut bien une émeute

Pour celles et ceux qui voudraient être à la hauteur de l’urgence climatique et sociale, qui voudraient lutter efficacement c’est-à-dire stopper dès que possible, dès qu’elle se présente, toute action d’un capitalisme toujours plus violent, d’une économie toujours plus destructrice, et d’un État toujours plus autoritaire, nous tenons à vous mettre en garde contre des orgas écolo qui ne vivent que pour vampiriser les luttes, les rendre impuissantes afin de capitaliser sur leur image inerte. 

[Extraits d’un texte qui met en lumière les ambiguïtés des organisations écologistes officielles dans leur positionnement vis-à-vis de la marche pour le climat du vendredi 20 septembre et de la journée de convergence avec les Gilets Jaunes du lendemain.
Texte reçu et relayé par ACTA ]
©Darius Fawkes pour WPA – TVPC et Journalisme 2.0 – le 20 septembre 2019 à 04:20
Source:ACTA
linktr.ee/Darius_Fawkes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :