fbpx

Climat: Pour dénoncer l’inaction « criminelle » des gouvernements, Extinction Rebellion entame, ce lundi, deux semaines d’actions coups de poing à travers le monde, de Sydney à New York en passant par Londres ou Paris.

Le mouvement Extinction Rebellion lance des actions de blocage dans le monde entier

Né en 2018 au Royaume-Uni, à l’initiative d’universitaires notamment, inspiré par la stratégie de lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis dans les années 1960. Le mouvement s’est étendu grâce aux réseaux sociaux ou son logo: un sablier à l’intérieur du cercle de la Terre, peint en noir est devenu viral. Revendiquant aujourd’hui 500 groupes dans 72 pays le mouvement Extinction Rebellion prône la désobéissance civile, son mode d’action est de frapper les esprits, le plus souvant en bloquant un axe majeur de circulation où des établissements symbolisant le capitalisme comme ce samedi à Paris avec l’occupation du complexe commercial Italie 2 .

215 personnes arrêtées à Londres

A Londres, où les militants veulent bloquer le centre-ville pendant deux semaines, Extinction Rebellion a multiplié les actions choc ces derniers mois, des centaines de manifestants ont entrepris de bloquer Westminster, où sont concentrés les lieux de pouvoir, et menaient des actions sur plusieurs sites, dont le pont qui fait face à Big Ben, fermé à la circulation automobile. Sur les centaines de manifestants impliqués dans diverses actions menées dans la capitale britannique, 215 ont été arrêtés, certains dès ce week-end, a indiqué en fin de journée la police londonienne.

Des manifestations ont également eu lieu dans plusieurs capitales européennes comme Paris, Madrid, Amsterdam, Berlin ou Vienne. A Paris, les manifestants ont bloqué lundi un pont et un quai des bords de Seine.

A Paris, quelques centaines de militants et sympathisants du mouvement Extinction Rebellion (XR) ont investi une place et un pont parisiens, au premier jour d’une série d’actions mondiales de ce mouvement qui réclame des actes contre le réchauffement climatique. Ils ont commencé à s’y installer pour la nuit, après avoir notamment déployé des tentes.
Cette opération baptisée « Occupation pour la suite du monde » consiste en l’occupation du quai de la Mégisserie, de la place du Châtelet et du pont au Change, qui mène à l’île de la Cité.

« Ici on se rebelle »« Ici on joue », peut-on lire sur des banderoles déroulées sur le pont, où trône également un bateau bleu sur roues aux voiles frappées du logo reconnaissable de XR, un sablier stylisé à l’intérieur d’un cercle.

Depuis leur arrivée en milieu d’après-midi, les militants ont multiplié les prises de parole, annonçant leur intention de rester sur place jusqu’à mercredi. Plusieurs cordons de policiers ont pris place aux abords du rassemblement.

« Notre système économique exploite le vivant, écrase les minorités et emporte dans sa chute notre avenir commun. Face à ce désastre, il est de notre devoir de résister », insiste le mouvement sur son compte Twitter qui appelle ses sympathisants à les rejoindre à Châtelet.

Ayant prévu de passer la nuit sur place, les militants de XR, qui prônent la désobéissance civile et la non-violence, ont également installé des toilettes sèches. Ils tiennent leur « assemblée citoyenne » sur des bottes de paille. Mais, en anticipation d’une possible intervention des forces de l’ordre, certains d’entre eux, par petits groupes de quatre ou cinq, se tiennent par la main en ayant passé leur bras à travers des tuyaux en plastique, pour rendre plus difficile une évacuation.

Une marche funèbre à New York

A New York, environ 200 militants vêtus de noir ont mis en scène une « marche funèbre ». Entourant des cercueils de carton symbolisant les victimes du changement climatique, parfois couverts de faux sang, ils ont marché de la pointe de Manhattan jusqu’à la Bourse de Wall Street, où ils se sont allongés au milieu de la rue. Une trentaine d’entre eux ont été interpellés. 

Au Canada, plusieurs dizaines de manifestants ont bloqué des ponts autoroutiers dans au moins trois villes : Toronto, Halifax et Edmonton. D’autres actions étaient attendues dans la journée à Vancouver et Victoria.

A des milliers de kilomètres de là, au Cap, où quelques dizaines de militants s’étaient rassemblés. En Australie, les militants prévoyaient des événements comme la promulgation de la disparition des abeilles, un défilé nu ou un cortège funèbre pour la planète.

De nombreuses actions étant encore prévues en france et à travers le monde, nous ne manquerons pas de vous tenir informé.

©Darius Fawkes pour WPA – TVPC et Journalisme 2.0 – le 08 octobre 2019 à 01:30
Sourvce: AFP
linktr.ee/Darius_Fawkes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :