France: Retraites – le Medef demande aux employeurs « d’être bienveillants » pendant la grève

Le Medef a « demandé aux employeurs, aux branches et aux entreprises d’être bienveillants » à l’endroit des salariés lors de la grève contre la réforme des retraites prévue à partir du 5 décembre, a indiqué lundi son président, Geoffroy Roux de Bézieux.

Le patron des patrons a fait passer le message « notamment en région parisienne », a-t-il souligné à l’issue de son entretien à Matignon sur la réforme des retraites avec le Premier ministre Edouard Philippe, la ministre des Solidarités Agnès Buzyn et le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye.

AFP / Thomas SAMSON Le président du Medef Geoffroy Roux de Bezieux fait une déclaration à la presse à l’issue d’une réunion sur la réforme des retraites, le 25 novembre 2019 à l’Hôtel Matignon, à Paris

M. Roux de Bézieux a ainsi répondu au souhait de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, qui avait demandé samedi « aux chefs d’entreprises d’être compréhensifs avec leurs salariés » et de faciliter le recours au télétravail.

AFP / Thomas SAMSON Le Premier ministre Edouard Philippe (d) reçoit le président du Medef Geoffroy Roux de Bezieux (g) lors d’une réunion sur la réforme des retraites, le 25 novembre 2019 à l’Hôtel Matignon, à Paris

« C’est une solution, mais qui ne répond pas à tout le monde », a-t-il nuancé, prédisant « des difficultés (qui) ne seront pas de la même ampleur qu’en 1995 ».

Sans afficher d’inquiétude, le président du Medef a affirmé qu' »une grève très courte n’a pas d’impact sur le PIB » mais « peut avoir un impact sur l’image, sur l’attractivité du pays ». En revanche, « une grève longue, c’est un peu différent… »

Dans le sillage de l’exécutif, M. Roux de Bézieux a estimé que la mobilisation du 5 décembre « est essentiellement une défense des régimes spéciaux » et que la réforme des retraites « est un problème de la fonction publique, pas du privé » dont « le régime est à l’équilibre ».

D’ailleurs, « on ne voit pas, pour le moment, de mouvements de grande ampleur dans les entreprises privées », a-t-il affirmé.

Cependant, les salariés se posent « beaucoup de questions, donc il faut clarifier les choses », a-t-il ajouté, réclamant « que les grands principes de la réforme soient annoncés le plus tôt possible ».

Le Medef reste par ailleurs « attaché à ce qu’une mesure d’équilibre soit prise » pour endiguer le déficit global du système de retraite avant l’entrée en vigueur du futur système « universel » promis par Emmanuel Macron pour 2025.

#MEDEF

Partagez
©Darius Fawkes pour WPA – TVPC et Journalisme 2.0 – le 25 novembre 2019 à 17:15
Source: AFP

CopyrightDepot.com numéro: 00067724-1

linktr.ee/Darius_Fawkes
Translate »
%d blogueurs aiment cette page :