Iran: Washington dit avoir reçu 20.000 messages d’Iraniens illustrant les « abus » de Téhéran.

Les Etats-Unis ont reçu « près de 20.000 messages » illustrant « les abus du régime » iranien lors de la répression des récentes manifestations contre la hausse du prix de l’essence, a déclaré mardi le chef de la diplomatie américaine, menaçant Téhéran de nouvelles sanctions.

Mike Pompeo avait invité jeudi les manifestants iraniens à transmettre à Washington toute preuve de « répression » de la part des autorités de la République islamique. « A ce jour, nous avons reçu près de 20.000 messages, vidéos, photos ou notes sur les abus du régime », notamment via les « messageries » telles que Telegram, a-t-il dit cinq jours plus tard lors d’une conférence de presse. « J’espère qu’ils vont continuer à nous en envoyer », a-t-il ajouté.

Le secrétaire d’Etat américain a promis de « continuer à sanctionner les responsables iraniens responsables de ces violations des droits humains », comme les Etats-Unis l’ont fait la semaine dernière.

Le Trésor américain a imposé vendredi des sanctions au ministre iranien des Télécommunications Mohammad Javad Azari Jahromi pour « son rôle dans la vaste censure d’internet » au plus fort du mouvement de contestation. Pour autant, l’administration de Donald Trump n’a pas annoncé de nouvelles mesures punitives à ce stade.

Selon l’organisation de défense des droits humains Amnesty International, « au moins 143 manifestants » ont été tués par les forces de l’ordre iraniennes « dans les rassemblements qui ont éclaté le 15 novembre ». « Au courageux peuple d’Iran, qui refuse de rester silencieux face à 40 années d’abus par le régime au pouvoir, je dis simplement ceci: les Etats-Unis vous entendent, nous vous soutenons et nous continuerons à être à vos côtés dans votre lutte pour un avenir meilleur pour vous et pour votre grande nation », a lancé Mike Pompeo.

#Iran

Partagez
©Darius Fawkes pour WPA – TVPC et Journalisme 2.0 – le 26 novembre 2019 à 20:37
Sources: OLJ / AFP
Crédit photo: U.S. Secretary of State Mike Pompeo speaks during a press conference at the U.S. Department of State on November 18, 2019 in Washington, D.C. Drew Angerer—Getty Images

CopyrightDepot.com numéro: 00067724-1

linktr.ee/Darius_Fawkes
Translate »
%d blogueurs aiment cette page :