International: Êtes-vous en état de «mort cérébrale»? Erdogan accroche Macron avant le sommet de l’OTAN.

Le président turc, Tayyip Erdogan, a déclaré vendredi que l’avertissement d’Emmanuel Macron selon lequel l’OTAN était en train de mourir reflétait une compréhension « maladroite et superficielle », indiquant au président français « vous devriez vérifier si vous n’ êtes pas mentalement mort ».

Bien qu’ayant déclaré assumer ses paroles, il semblerait que le Président Macron, coutumier des propos affligent et insultant envers certains Français, « ceux qui ne sont rien » – les « gaulois réfractaires » ou encore les « sans dents », n’apprécie guère la réciproque !

Les propos ont suscité une réprimande rapide du ministère français des Affaires étrangères, qui a convoqué l’ambassadeur de Turquie à Paris pour protester contre ce que le conseiller présidentiel français a qualifié d ‘« insultes ».

Erdogan s’exprimait quelques jours avant le sommet de l’alliance militaire qui, selon Macron, connaît actuellement une «mort cérébrale» en raison de l’imprévisibilité américaine sous le président Donald Trump et des relations tendues avec la Turquie.

Les présidents turc et français, qui ont échangé des critiques sur l’offensive transfrontalière d’Ankara dans le nord-est de la Syrie, participeront à la réunion des dirigeants de l’OTAN lors du sommet de l’alliance transatlantique en Grande-Bretagne le 4 décembre.

«Je m’adresse à M. Macron, de Turquie, et je le dirai à l’OTAN: vous devriez vérifier si votre cerveau est mort en premier», a déclaré Erdogan.

Macron a déclaré lors d’une interview il y a trois semaines qu’il y avait un manque de coordination stratégique entre les alliés européens, d’une part, et les Etats-Unis et la Turquie, d’autre part. Il a également critiqué l’incapacité de l’OTAN à réagir à ce qu’il a appelé l’offensive «folle» de la Turquie dans le nord de la Syrie.

Vendredi, les responsables français ont déclaré s’attendre à des clarifications substantielles de la part d’Erdogan plutôt qu’à une guerre de mots.

« Soyons clairs, ce ne sont pas des déclarations, ce sont des insultes »,

« Soyons clairs, ce ne sont pas des déclarations, ce sont des insultes », a déclaré un conseiller présidentiel. « Le président dit les choses clairement. Il appartient à la Turquie de fournir les réponses que nous attendons, ainsi que de nombreux alliés. « 

Le conseiller de Macron a déclaré qu’au-delà de la question de l’offensive de la Turquie en Syrie, son refus de soutenir un plan de défense de l’OTAN pour les républiques baltes et la Pologne était inacceptable.

« La Turquie ne peut pas prendre en otage les plans de défense de la Pologne et des pays baltes », a déclaré le conseiller.

La Turquie refuse de soutenir un plan de défense de l’OTAN pour les trois pays baltes et la Pologne, à moins d’obtenir un soutien politique accru de la part de ses alliés dans sa lutte contre la milice kurde YPG dans le nord de la Syrie.

Ankara considère les YPG comme des terroristes liés aux séparatistes kurdes militants du sud-est de la Turquie.

Les remarques de Macron sur l’OTAN ont suscité de vives réactions de la part des voisins de la France, affirmant que l’Europe devait encore beaucoup compter sur l’alliance dirigée par les États-Unis pour se défendre. Macron a déclaré jeudi que ses remarques avaient été un réveil utile et qu’il ne s’excuserait pas de les avoir dites.

#OTAN

Partagez
©Darius Fawkes pour WPA – TVPC et Journalisme 2.0 – le 30 novembre 2019 à 22:20
Source Reuters
Crédit photo:  Le président français Emmanuel Macron s’entretient avec le président turc Tayyip Erdogan lors d’une conférence de presse après le sommet sur la Syrie, à Istanbul (Turquie), le 27 octobre 2018. Arif Hudaverdi Yaman / Pool via REUTERS

CopyrightDepot.com numéro: 00067724-1

linktr.ee/Darius_Fawkes
%d blogueurs aiment cette page :