Toulouse : Odile Maurin, égérie des « gilets jaunes » en fauteuil, condamnée à deux mois de prison avec sursis

Militante en fauteuil et égérie des « gilets jaunes », la Toulousaine Odile Maurin a été reconnue coupable de « violences » à l’encontre de policiers lors d’une manifestation

  • Militante handicapée et égérie des « gilets jaunes » à Toulouse, Odile Maurin était jugée ce vendredi devant le tribunal correctionnel pour avoir agressé deux policiers avec son fauteuil roulant.
  • Elle a été condamnée à une peine de prison de deux mois avec sursis et à un an d’interdiction de manifester avec exécution provisoire.
  • Odile Maurin et son avocat ont indiqué qu’ils faisaient appel de cette décision.
Odile Maurin, égérie des Gilets Jaunes toulousains, était jugé vendredi devant le tribunal correctionnel de Toulouse. — J. Rimbert

De toutes les manifestations des derniers mois, Odile Maurin ne pourra plus en être durant un an. La militante handicapée, égérie du mouvement des « gilets jaunes » dans la Ville rose, a été condamnée ce vendredi à une peine de prison de deux mois avec sursis et à un an d’interdiction de manifester avec exécution provisoire.

Cet après-midi, elle comparaissait devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour avoir bousculé deux policiers avec son fauteuil roulant et insulté une commissaire de police. Odile Maurin, qui a interjeté appel, devra aussi indemniser les policiers qui se sont constitués partie civile.

Accompagnée de son avocat, et soutenue par une centaine de personnes, la militante de 55 ans et présidente de l’association Handi-Social​, a dénoncé avant l’audience « les violences subies week-end après week-end dans les manifestations » et jugé « ces poursuites fantaisistes, avec une volonté de m’intimider ». Les faits s’étaient produits le 30 mars, lors d’une manifestation des « gilets Jaunes ». La militante assure que « c’est un policier qui a manipulé le joystick de son fauteuil ».

La requalification des poursuites

Une fois n’est pas coutume, de nombreuses personnes en situation de handicap ont assisté à l’audience vendredi. Dès le début de la séance, le procureur Guillaume Renoux a requalifié les poursuites initiales de violences avec arme par destination, en l’occurence son fauteuil, en violences volontaires envers des personnes dépositaires de l’autorité publique.

Poursuivie aussi pour outrage envers la policière qui dirigeait le dispositif, l’infraction a finalement été requalifiée d’injures publiques. Le procureur avait requis 120 jours d’amende à 10 euros, ainsi qu’une interdiction de manifester pendant deux ans en Haute-Garonne.

#giletsJaunes

Partagez
©Darius Fawkes pour WPA – TVPC et Journalisme 2.0 – le 06 décembre 2019 à 21:30
Source: 20minutes / la dépèche
Crédit photo: Odile Maurin comparaissait devant le tribunal correctionnel de Toulouse ce vendredi 6 décembre, notamment pour des faits de violence. (©Lucie Fraisse/actu.fr)

CopyrightDepot.com numéro: 00067724-1

linktr.ee/Darius_Fawkes

%d blogueurs aiment cette page :