Gilets Jaunes – Avesnes-sur-Helpe – Hauts de France (59) -Face au « mépris » du Sous-préfet l’incompréhension et la frustration grandissante.

Ils étaient une vingtaine, ce lundi 27 janvier, devant la Sous-Préfecture d’Avesnes-sur-Helpe, Gilets jaunes soutenus par des représentants syndicaux (C.G.T – FO – FSU), à attendre une fois encore le bon vouloir du Sous-préfet à les recevoir.

Sous Préfecture d’Avesnes-Sur-Helpe le 27 janvier 2020

Depuis plusieurs mois, les gilets jaunes de l’Avesnois sont confrontés à ce qu’ils estiment être du « harcèlement judiciaire »: multiples convocations pour audition, amendes à répétition, demandes d’enquête sociale, etc…..
[Cf notre article du 08 novembre 2019]

Sous-Préfecture d’Avesnes-Sur-Helpe le 08 novembre 2019

Dès lors, les gilets jaunes de l’Avesnois ont à plusieurs reprises demandé audition auprès du Sous-préfet d’Avesnes-sur-Helpe aux fins de discuter sereinement et pacifiquement de cette situation.

Bien qu’acceptant les déclarations de manifestations statiques devant la Sous-Préfecture, celui-ci était jusqu’alors resté dans son mutisme et refusait catégoriquement tout dialogue avec ces derniers.

Ce lundi, vers 14h00 face au même « mutisme » de la part de la Sous-Préfecture, l’incompréhension se fait grandissante et la grogne s’installe, gilets jaunes et représentant syndicaux décident alors de quitter les lieux.

Alors que certains sont déjà parti, un officier de police en charge de « négociation » revient alors signifier que finalement le Sous-préfet, Alexander Grimaud, accepte de recevoir une délégation composée, selon ses désirs, des trois représentants syndicaux et de deux représentants gilets jaunes.

Ne reste à ce moment là sur place, que les gilets jaunes et le représentant syndical de la CGT, ceux-ci entameront alors une nouvelle tentative de négociation afin d’ajouter à la délégation un représentant gilet jaune, tentative qui se soldera par un refus de l’officier en charge, argumentant que le Sous-préfet a bien précisé « deux gilets jaunes » pas plus et qu’ils devraient profiter de cette opportunité pour enfin rencontrer le représentant de l’Etat.

Finalement, après moins d’une demie heure d’entretien, nous assistons au retour de la délégation visiblement excédée, qui nous expliquera avoir été reçue, non pas par le Sous-préfet, mais bien par sa secrétaire, laquelle leur a alors signifié l’absence de celui-ci, mais qu’il les recevrait éventuellement à son retour sans toutefois pouvoir préciser d’heure exactement.

Face à ce comportement indélicat de la part de Monsieur le Sous-préfet d’Avesnes-Sur-Helpe, l’indignation et l’exaspération des gilets jaunes est plus que compréhensible, le délégué syndical CGT encore sur place ne s’explique lui même pas un tel comportement.

Il semblerait donc qu’effectivement Monsieur le Sous-Préfet, Alexander Grimaud, ait un réel problème vis-à-vis des gilets jaunes en tant que tels, ce qui, il faut bien le reconnaître, serait alors effectivement un manque total de professionnalisme de sa part.

Nous n’auront au final pour toute réponse que celle-ci « Si les Gilets Jaunes veulent un entretien avec le Sous-Préfet, il devront prendre rendez-vous avec son successeur. »

#giletsJaunes #Avesnois

Partagez
©Darius Fawkes pour WPA – TVPC – le 28 janvier 2020 à 05:00

CopyrightDepot.com numéro: 00067724-1

linktr.ee/Darius_Fawkes
Translate »
%d blogueurs aiment cette page :