Pour l’OMS, l’épidémie de coronavirus est à un « point décisif » 40 pays désormais atteints

Alors que de nombreuses fake news autour du coronavirus envahissent les réseaux sociaux, l’OMS et les grandes plateformes s’allient pour tenter de les enrayer. (illustration)
 XINHUA

En France, l’opposition réunie par Edouard Philippe pour évoquer les moyens de lutter contre la propagation du coronavirus s’est montrée « solidaire » du gouvernement. 

coronavirus a provoqué plus de 82 000 contaminations et 2804 morts dans le monde, selon le dernier bilan officiel communiqué mercredi soir par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 

Le Covid-19 a fait son apparition dans plusieurs nouveaux pays : Autriche, Suisse, Croatie, Grèce, Norvège, Macédoine du Nord, Roumanie, Géorgie, Algérie, Pakistan, Brésil. Ce qui porte à environ 40 le nombre de pays désormais affectés. 

En Europe, l’Italie, pays le plus touché, a publié jeudi un nouveau décompte du nombre de personnes testées positives, passées à 528 contre 400 mercredi, dont 14 décès (contre 12). En France, le bilan est désormais de deux morts – pour 18 cas d’infection enregistrés – après le décès d’un Français de 60 ans annoncé mercredi.

Des plans d’urgence sont prêts pour aider les pays

Des plans d’urgence avec financement immédiat sont prêts à être déployés, notamment par le Fonds monétaire international (FMI), pour venir en aide aux pays qui ne parviendraient pas à faire face à une épidémie du nouveau coronavirus, a indiqué jeudi le porte-parole de l’institution.

Toujours selon l’express, l’Assemblée nationale se prépare, elle aussi, à une épidémie. L’Express a pu consulter les consignes envoyées aux parlementaires.

Le marathon parlementaire sur la réforme des retraites continue comme si de rien n’était. Ou presque. A chaque étage de l’Assemblée nationale comme sur le comptoir de la buvette des députés, les flacons de solution hydro-alcoolique ont fait leur apparition. Le Palais Bourbon se prépare lui aussi à affronter le coronavirus. Le lieu est stratégique. « S’il y a un cas chez nous, les 577 députés sont capables d’emmener le virus aux quatre coins de la France », résume une députée centriste.  

Ce jeudi matin, la questure a envoyé un message aux députés pour leur rappeler leurs responsabilités d’employeurs. L’Express a pu le consulter. « Si l’un de vos collaborateurs est rentré depuis moins de 15 jours d’une zone où circule activement le virus (actuellement : Chine, Singapour, Corée du Sud et régions de la Lombardie et de la Vénétie en Italie), nous vous invitons, si cela est possible, à lui proposer d’exercer ses fonctions en télétravail ou à lui accorder une autorisation d’absence rémunérée pendant une durée de 14 jours à compter de la date de son retour » écrivent les questeurs.

D. F / source l’express.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :