Coronavirus : le Conseil des droits de l’homme de l’ONU suspend sa session dès demain vendredi

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a décidé jeudi de suspendre sa session dès le vendredi13 mars en raison de la pandémie du nouveau coronavirus.

« Par une décision prise à la mi-journée sur proposition du bureau, le Conseil a convenu de suspendre jusqu’à nouvel ordre sa 43e session à compter de demain, vendredi 13 mars, au soir, dans le cadre des mesures de prévention de la propagation du Covid-19 », a déclaré sa Présidente, l’Ambassadrice autrichienne Elisabeth Tichy-Fisslberger, devant les délégations des Missions permanentes auprès de l’ONU à Genève.

« Tous les débats restants en plénière sont reportés à la reprise de la 43ème session », a-t-elle ajouté. La décision a été prise notamment en raison de l’évaluation récente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a qualifié mercredi le nouveau coronavirus de « pandémie ».

« Le Bureau a discuté avec le Directeur de la gestion des conférences de l’ONUG et le Secrétariat du Conseil des droits de l’homme des implications de l’évolution de la situation et a conclu que dans les circonstances actuelles, une suspension ordonnée de la session d’ici la fin de cette semaine serait la meilleure approche à suivre », a fait savoir la Présidente du Conseil.

Avant la suspension de la présente session, le Conseil tiendra un débat annuel sur la discrimination raciale, qui aura lieu après la conclusion des adoptions des résultats de l’Examen périodique universel (EPU). Le Conseil des droits de l’homme doit encore se réunir vendredi pour procéder notamment à la nomination de Rapporteurs spéciaux ou autres experts indépendants de l’ONU.

Pas de réunion plénière de la Conférence du désarmement les 17 et 24 mars 2020

Les projets de résolution devront été finalisés avant vendredi en milieu de journée, juste avant l’ajournement de la 43e session, mais seront examinés lors de la reprise des travaux à une date ultérieure qui n’a pas été fixée.

Par ailleurs, la Conférence du désarmement a de son côté annulé ses prochaines réunions plénières. « En consultation avec ses membres, avec la Division de la gestion des conférences de l’ONU, la Conférence du désarmement, annule ses séances des 17 et 24 mars afin de se conformer aux directives de l’Office fédéral de la santé publique relatives au Covid-19 », souligne le secrétariat de la conférence dans un communiqué.

Les deux séances seront tenues ultérieurement. En ne tenant pas les deux prochaines réunions plénières, les six présidents de la session 2020 indiquent avoir pris cette décision en tenant compte des avis de l’Office fédéral suisse de la santé publique, mais aussi aux discussions de la plénière de la Conférence du désarmement qui s’est tenue le 10 mars. Des informations sur le calendrier de la prochaine plénière de cette conférence seront communiquées en temps utile.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi que l’épidémie de coronavirus est désormais une pandémie. « Nous sommes extrêmement préoccupés tant par le niveau alarmant et par la sévérité de la propagation que par le niveau d’inaction. Nous avons donc décidé de considérer que le Covid-19 peut être qualifié de pandémique », avait déclaré son Directeur général, Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’une conférence de presse.

©Darius Fawkes pour WPA – TVPC – VOXIVITAS le 13 mars 2020 à 02:50

CopyrightDepot.com numéro: 00067724-1
linktr.ee/Darius_Fawkes
Translate »
%d blogueurs aiment cette page :