Le gouvernement britannique ne libérera pas Assange malgré la pandémie

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, n’est pas éligible à une libération provisoire de prison dans le cadre du plan du gouvernement britannique pour atténuer le coronavirus dans les prisons.

Il y a actuellement 88 détenus et 15 membres du personnel testés positifs pour COVID-19 dans le pays et plus d’un quart du personnel pénitentiaire est absent ou s’auto-isole en raison de la pandémie.

Le secrétaire à la Justice, Robert Buckland, a annoncé que certains délinquants à faible risque, approchant du terme de leur peine, seront placés sous contrôle électronique et libérés temporairement pour alléger la pression sur le National Health Service.

« Ce gouvernement est déterminé à garantir que justice soit rendue à ceux qui enfreignent la loi », a-t-il déclaré samedi dans un communiqué.

« Mais c’est une situation sans précédent car si le coronavirus s’installe dans nos prisons, le NHS pourrait être submergé et davantage de vies en danger. »

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :