La police de Hong Kong arrête des militants vétérans de la démocratie lors de raids

La police de Hong Kong a arrêté 15 militants, dont des politiciens chevronnés, un magnat de la publication et des avocats de haut rang, lors de raids samedi dans le cadre de la plus grande répression contre le mouvement pro-démocratie de la ville depuis le début des manifestations de masse l’année dernière.

Selon les médias et les sources politiques, le fondateur du Parti démocrate Martin Lee, 81 ans, le magnat de l’édition millionnaire Jimmy Lai, 71 ans, et l’ancien législateur et avocat Margaret Ng, 72 ans, ont notamment été détenus par des accusés de rassemblement illégal.

Au total, un membre actif et neuf anciens législateurs ont été arrêtés, dont des militants chevronnés Lee Cheuk-yan et Yeung Sum.

La députée démocratique Claudia Mo, qui ne faisait pas partie des personnes détenues, a déclaré que le gouvernement de la ville, dirigé par la directrice générale Carrie Lam, tentait « d’introduire un cercle de terreur à Hong Kong ».

« Ils font tout ce qu’ils peuvent pour essayer de faire taire, pour vaincre l’opposition locale », a déclaré Mo, soulignant les prochaines élections législatives de septembre au cours desquelles les démocrates espèrent regagner le droit de veto à l’assemblée de la ville.

Le directeur de la police de Hong Kong, Lam Wing-ho, a déclaré aux journalistes que 14 personnes âgées de 24 à 81 ans avaient été arrêtées pour avoir organisé et participé à des «rassemblements illégaux» le 18 août et les 1er et 20 octobre de l’année dernière. Il n’a pas identifié le 14ème.

Ces jours-là ont vu de grandes et parfois violentes manifestations à travers la ville.

Cinq des 14 ont également été arrêtés pour avoir publicisé des réunions publiques non autorisées le 30 septembre et le 19 octobre, a déclaré Lam.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :