Covid-19: Tawain, le nombre d’infecté grimpe massivement après l’accostage d’un navire à Palaos.


Taïwan a signalé dimanche 22 nouveaux cas de coronavirus, presque tous des marins en visite dans la marina des Palaos, une des petites îles du Pacifique, laquelle a déclaré qu’il y avait « peu de chances » qu’elle soit à l’origine de l’infection.

Dimanche, le gouvernement taïwanais a déclaré que 700 membres de la marine étaient mis en quarantaine et testés et qu’il y avait au total 24 cas positifs. Trois cadets étaient allés aux Palaos, l’un des 15 pays seulement à entretenir des relations diplomatiques officielles avec Taïwan, et l’un des derniers États au monde à n’avoir pas encore signalé d’épidémie de coronavirus.

Le ministre taïwanais de la Santé, Chen Shih-chung, a déclaré que des cas avaient été découverts sur l’un des trois navires qui avaient visité les Palaos du 12 au 15 mars, mais des investigations supplémentaires étaient nécessaires avant de pouvoir déterminer où exactement ils étaient infectés.

À ce jour, Taiwan a relativement bien réussi à contrôler le nouveau coronavirus en mettant l’accent sur la prévention et la détection précoces.

Les Palaos ont fermé leurs frontières à titre préventif il y a un mois, les cas ayant fortement augmenté chez ses voisins.

Le ministre de la Santé des Palaos, Emais Roberts, a déclaré lundi que le gouvernement resterait en contact avec Taiwan lors de son enquête sur l’épidémie, qui était très probablement due à un « groupe de marins » à bord ce navire.

Plus d’un mois s’est écoulé depuis la visite des navires, a-t-il dit, et personne aux Palaos n’a été testé positif ou n’a montré de symptômes du coronavirus.

« Il y a peu de chances que le virus sur les navires provienne des Palaos », a-t-il déclaré dans un communiqué. « Il n’y a aucune raison de paniquer à Palau. »

La semaine dernière, les Palaos ont lancé leur propre programme d’essais nationaux avec l’aide d’experts de laboratoire taïwanais et d’équipement acheté à Taipei et transporté par bateau de pêche.

Dans une interview à Reuters, le président des Palaos, Tommy Remengesau, a déclaré qu’il était prêt à maintenir les frontières fermées aussi longtemps que nécessaire pour empêcher le virus de pénétrer dans le pays de 20 000 personnes.

Mei Chia-shu, commandant adjoint de la marine, à exprimé son profond regret, dimanche en signe d’excuse pour les infections et pour ne pas avoir correctement appliqué les mesures de prévention.

Le président Tsai Ing-wen avait assisté à la cérémonie pour accueillir à nouveau les navires, mais n’avait fait que saluer les marins du rivage et n’avait pas été exposé, a indiqué son bureau.

Taïwan a signalé lundi deux nouveaux cas de coronavirus, portant le nombre d’infections à 422, avec six décès.


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :