Pérou : 17 policiers morts du Covid_19


Dix-sept policiers péruviens sont morts après avoir contracté un nouveau coronavirus tout en imposant le verrouillage de la pandémie dans le pays, ont déclaré des responsables et les médias d’État.

Les autorités ont admis plus tôt cette semaine qu’au moins 1 300 agents avaient été infectés par COVID-19.

Samedi, le nouveau ministre de l’Intérieur, Gaston Rodriguez, qui avait prêté serment un jour plus tôt après la démission soudaine de son prédécesseur lors du décompte des infections, a déclaré: « Nous avons 17 policiers décédés dans le pays, dont 11 à Lima ».

Le nombre élevé est lié à « l’exposition que les policiers ont lorsqu’ils interviennent auprès de personnes qui violent les mesures prises pour contenir la propagation du coronavirus », a déclaré samedi l’agence de presse officielle Andina.

Le Pérou est en lock-out depuis le 16 mars.

Rodriguez a déclaré que son département avait alloué 50 millions de semelles (15 millions de dollars) « pour l’achat d’éléments de protection tels que des masques et des gants » à la police péruvienne.

Il a ajouté qu’environ 220 000 tests COVID-19 pour la force devaient arriver d’ici la première semaine de mai.

« Nous avons l’obligation de prendre soin d’eux », a déclaré Rodriguez. « La police doit être bien équipée. »

Le Pérou a enregistré plus de 25 000 infections et 700 décès à ce jour, selon un décompte de l’Université Johns Hopkins aux États-Unis.


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :