Des débris d’un hélicoptère canadien de l’OTAN disparu retrouvés au large de la Grèce: source militaire


Des débris d’un hélicoptère militaire canadien opérant dans le cadre d’une force de surveillance de l’OTAN ont été découverts dans la mer entre la Grèce et l’Italie, a déclaré jeudi une source militaire grecque.

L’hélicoptère était attaché à la frégate canadienne Fredericton, d’où il avait décollé pour une patrouille.

« Des débris ont été découverts dans la zone de contrôle et d’intervention de l’Italie » en mer Ionienne, a indiqué à l’AFP une source militaire, précisant que l’épave appartenait à l’hélicoptère canadien.

« La Grèce a envoyé un hélicoptère marin pour participer à l’opération de sauvetage », a indiqué la source.

Six membres d’équipage étaient à bord de l’hélicoptère lorsqu’il a disparu mercredi, a-t-il déclaré.

La télévision publique grecque a rapporté qu’un corps avait été retrouvé au milieu de l’épave dans les eaux internationales au large de l’île grecque de Céphalonie.

Mais la source militaire n’a pas immédiatement confirmé le rapport.

Les forces armées canadiennes ont publié plus tôt une déclaration confirmant qu’une recherche était en cours après la perte de contact avec l’hélicoptère.

« Il y a une situation en évolution concernant l’un de nos hélicoptères CH-148 Cyclone, déployés à bord du NCSM FREDERICTON, qui contribue actuellement à l’Op REASSURANCE », ont déclaré les Forces armées canadiennes dans un communiqué.

« Le contact a été perdu avec l’avion alors qu’il participait à des exercices alliés au large des côtes de la Grèce. Des efforts de recherche et de sauvetage sont actuellement en cours », a-t-il ajouté.

La déclaration ne donne pas de détails sur le nombre de personnes à bord.

Les premiers rapports ont indiqué que l’hélicoptère avait survolé les eaux internationales à 50 milles marins au large de Céphalonie, a indiqué l’armée de l’air grecque.

Des frégates italiennes, grecques et turques ont également participé à la patrouille qui était passée des eaux grecques aux eaux italiennes mercredi, la frégate grecque restant dans les eaux grecques.

Les forces navales et aériennes grecques étaient prêtes à apporter leur concours à une opération de sauvetage « si l’Italie le demande », a indiqué à l’AFP une source militaire.

Un porte-parole du Quartier général suprême des puissances alliées en Europe (SHAPE), qui planifie et exécute toutes les opérations de l’OTAN, a ajouté: « Je confirme qu’il y a eu un incident impliquant un hélicoptère d’un navire sous commandement OTAN.

« Il y a actuellement une opération de recherche et de sauvetage en cours et des notifications nationales ont lieu. »


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :