Iran : 1 400 décès dus à Covid-19 dans seulement quatre des 138 hôpitaux de Téhéran.


Le taux actuel de cas positifs est 20 fois plus élevé que celui annoncé par le ministère de la Santé.

Selon les médecins de Téhéran, dans quatre des 138 hôpitaux publics et privés qui soignent des patients atteints de coronavirus, 1 400 malades sont morts jusqu’à présent. Le nombre de décès dans les hôpitaux de Yaft-Abad, Khomeiny, Sina et Alam est d’au moins respectivement 750, 450, 120 et 80 personnes.

Le 28 Avril, Mahboubfar, membre du Centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC), a qualifié de « rouge » la situation dans le pays, déclarant au quotidien Vatan-e-Emrouz : « le taux actuel de cas positifs est 20 fois plus élevé que celui annoncé par le ministère de la Santé et cela fait que les gens ne prennent pas cette maladie mortelle au sérieux. Jusqu’à présent, seuls 6 % des personnes ayant été touchées par le coronavirus ont été identifiées dans le pays (…) En levant les restrictions sociales et celles de déplacements, le gouvernement a agi très prématurément et a préféré le pain à la santé. Il est sûr que des décisions aussi hâtives, auront des conséquences négatives dans les semaines à venir. Si cette indifférence se poursuit, il faut s’attendre à ce que, dans la troisième semaine du mois (iranien) d’Ordibehecht (1ère semaine de mai), une deuxième vague d’épidémie de coronavirus engloutisse le pays. »

Ce 30 avril, Hassan Rohani qui malgré les demandes du conseil municipal de Téhéran, refuse toujours d’annoncer séparément les chiffres des décès pour chaque province, a de nouveau fait une déclaration absurde : « la plupart des lits d’hôpitaux (…) sont vides. Les statistiques de notre pays (sur les décès dus au coronavirus) montrent que notre succès est significatif par rapport à d’autres pays (…) Les conditions de ceux qui ont contracté le virus, de ceux qui ont été hospitalisés, de ceux qui se sont rétablis et de ceux qui ont perdu la vie sont comme on le souhaite ». 

Entre-temps, ce 30 avril, le ministre de la Santé Saïd Namaki a déclaré sur le site de Khamenei : « certains pensent que nous avons beaucoup de lits d’hôpitaux. Le ratio de lits d’hôpitaux pour 1000 personnes est de 1,6. Les pays européens les plus sous-développés ont cinq fois plus de lits que nous. Le nombre d’infirmières par rapport aux lits dans les pires cas en Europe et aux États-Unis est deux à trois fois plus élevé que le nôtre ». 

Alors que, le ministère de la Santé avait déclaré le 27 Avril, dix villes de la province de Kerman comme zones blanches, Mehdi Shafi’i, porte-parole de la faculté des sciences médicales de Kerman, a déclaré à l’agence ISNA qu’« avec les chiffres que nous voyons quotidiennement, nous n’avons pas de tendance à la baisse de contamination au coronavirus dans la province de Kerman, et je ne pense pas que la province de Kerman soit en situation blanche. »

Selon le journal Hamshahri du 27 avril, le gouverneur d’Ilam Qassem Soleimani-Dashtaki « le manque d’attention dans la province d’Ilam a entraîné une augmentation du nombre de personnes infectées par le Coronavirus. Le bazar surpeuplé a soudain fait passer le nombre de cas positifs à 17 par jour dans la province d’Ilam, ce qui est inquiétant compte tenu de la population de cette province. » 


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :