Covid-19: France – point de situation – mesures décidées.


Lors du conseil des ministres du 2 mai 2020, le gouvernement va proposer au Parlement un projet de loi pour une prolongation de l’état d’urgence jusqu’au 24 juillet. Il devait être levé le 23 mai et est donc prolongé de deux mois. 

Autre mesure décidée : les mesures de quarantaine seront obligatoires pour les personnes arrivant sur le territoire national de l’étranger mais aussi de Corse et des départements d’outremer. Pour les personnes détectées sur le territoire, aucune obligation n’est édictée, le gouvernement faisant confiance à la responsabilité de ces personnes pour qu’elles s’isolent d’elles mêmes.

L’application « StopCovid » très décriée y compris au sein de la majorité parlementaire pour ses atteintes à la vie privée, est abandonnée. Elle ne sera donc pas mise en place à partir du 11 mai comme il en a été question un temps. Le Ministre de la santé Olivier Véran a mis en doute l’efficacité de cette technique de traçage par téléphone mobile.

L’habilitation à la constatation d’effraction à la loi sanitaire est élargie aux adjoints de sécurité, aux gendarmes adjoints volontaires, aux agents de sécurité assermentés dans les transports. Ces agents peuvent désormais verbaliser les contrevenants aux règles de l’état d’urgence.

Le projet de loi rend obligatoire le masque dans les transports en commun. Il impose également des conditions d’ouverture spécifiques selon les commerces.

Au 1er mai, 24.595 hospitalisations sont dues au coronavirus. 3878 personnes sont en réanimations soit 141 de moins que la veille. 15.369 personnes sont décédées à l’hôpital et 9132 dans les établissements de personnes âgées.


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :