Les autorités sud-coréennes mettent en garde contre la deuxième vague de Covid-19 alors que le nombre d’infection augmente


La Corée du Sud a mis en garde dimanche contre une deuxième vague du nouveau coronavirus alors que les infections remontaient à un plus haut , alors que les autorités commençaient à assouplir certaines restrictions pandémiques.

« Ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini », a déclaré le président Moon Jae-in à la nation, affirmant qu’un nouveau groupe montre que le virus peut se propager à tout moment et avertissant d’une deuxième vague à la fin de cette année.

Les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC) ont signalé 34 nouvelles infections, la plus élevée depuis le 9 avril, après qu’une petite épidémie ait émergé autour d’une flopée de boîtes de nuit, ce qui a incité les autorités à fermer temporairement toutes les installations de divertissement nocturnes autour de la capitale.

Le bilan des morts est resté à 256.

Le ministre de la Santé, Park Neung-hoo, a déclaré que le gouvernement décidera s’il rouvrira les écoles par étapes à partir du 13 mai comme prévu après avoir examiné l’impact des cas de boîte de nuit pendant deux à trois jours.

Lutte contre la première grande épidémie de coronavirus en dehors de la Chine, la Corée du Sud a provoqué des infections du virus et la maladie COVID-19 qu’il provoque, en baisse drastique grâce à des tests généralisés, à des applications agressives de recherche et de suivi des contacts. La réponse a aidé la quatrième économie d’Asie à faire face à la pandémie sans étendre les confinements observés ailleurs.


©Darius Fawkes pour WPA – TVPC – VOXIVITAS
Avec Reuters

Copyright numéro: 00067724-1
linktr.ee/Darius_Fawkes
Translate »
%d blogueurs aiment cette page :