Des odeurs « de soufre » partout en Ile-de-France, l’inquiétude monte tandis que des vérifications sont en cours


Ce dimanche 10 mai, En fin d’après-midi, de nombreux Franciliens ont signalé sur les réseaux sociaux sentir une «forte odeur», pour certains cela resemble à une odeur de « souffre« , ou encore un mélange entre les pluies acides et la pollution, certains ont même imaginé que « du souffre a été jeté pour tuer le virus avant le déconfinement » .

En fin de soirée, les services municipaux indiquaient sur Twitter que des vérifications étaient en cours pour déterminer l’origine son odeur.

LES FORTES PRÉCIPITATIONS EN CAUSE ?

Interrogés, les services municipaux ont indiqué en fin de soirée qu’«aucun incendie, ni incident industriel particuler n’est à déplorer. L’odeur pourrait être due aux fortes précipitations de ces derniers jours.»

Si l’origine de cette odeur reste encore un mystère, le premier adjoint à la Mairie de Paris Emmanuel Grégoire a affirmé qu’aucun accident industriel ou incendie n’avait été signalé dans la région.

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la Mairie de Paris, annonce que «des vérifications sont en cours».

Des propos corroborés par les pompiers de Paris qui explique dans un tweed publié à 23h33 que cette « Odeur de soufre ressentie sur plusieurs départements vraisemblablement liée aux récentes intempéries. Prise en compte, cette odeur ne correspond a aucune intervention particulière en cours  ». enjoignant les Franciliens à ne composer le 18-112 qu’en cas d’urgence, seulement.

Pour Emmanuel Grégoire, la première piste se tournerait vers les orages qui ont frappé la région depuis samedi, accompagnés de pluies parfois violentes. « Ce pourrait être lié aux brassage des réseaux d’assainissement à cause des fortes pluies qui fait remonter les gaz de décomposition  » indiquera-t-il.

Une odeur serait-elle liée « au changement de masse d’air » ?

C’est ce que semble indiqué le métrologue Régis Crépet, cette odeur est liée « au changement de masse d’air et de l’arrivée brutale de l’air froid de mer du Nord, rabattant aussi les odeurs vers Paris ». Précisant que  « Quant au ciel « orange » au-dessus de la Capitale, c’est dû à la réflexion des lumières de la ville sur les nuages bas ». S’appuyant sur les données du scientifique Mark Parrington du Service de surveillance de l’atmosphère à .l’Observatoire Copernic ECMVF

Sachant que comme le précise le Parisien, un internaute aurait affirmé que les odeurs étaient si fortes qu’elles lui avaient déclenché des céphalées. Jusqu’à ce que l’enquête puisse être correctement menée et que des explications définitives soient données, une recommandation s’impose : restez prudent et n’ouvrez pas vos fenêtres ce soir.

Aucune autre explication n’a encore été donnée pour l’heure.


2 pensées sur “Des odeurs « de soufre » partout en Ile-de-France, l’inquiétude monte tandis que des vérifications sont en cours

Commentaires fermés.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :