Les stocks mondiaux mitigés face aux craintes d’une deuxième vague de Covid_19


Les actions mondiales ont été mitigées lundi, les marchés pesant les espoirs de redémarrage économique contre les inquiétudes concernant les cas de coronavirus, notamment les signes de flambées de « deuxième vague » en Asie.

La France et l’Espagne ont pris de nouvelles mesures pour faciliter les fermetures, ainsi que davantage d’États américains, dont certains ont déménagé au cours du week-end pour permettre une activité supplémentaire.

Mais après plus d’un mois sans avoir signalé de nouveaux cas, Wuhan, la ville du centre de la Chine où l’épidémie est apparue pour la première fois, signale cinq nouvelles infections, en plus de celle annoncée dimanche.

Et la Corée du Sud voisine a annoncé son plus grand nombre d’infections depuis plus d’un mois, entraînée par un cluster dans un quartier de vie nocturne de Séoul.

« Des craintes d’une deuxième vague émergent déjà en Corée du Sud, en Chine et peut-être même en Allemagne, ce qui devrait être une leçon pour les pays qui se préparent à des restrictions plus souples », a déclaré Craig Erlam, analyste chez OANDA.

Aux États-Unis, les tendances se sont nettement améliorées à New York et dans certains autres points chauds initiaux, mais le bilan ailleurs est mitigé. Le pays est désormais le leader mondial des décès avec 80 000 morts.

Il devrait y avoir une certaine augmentation des cas de COVID-19 en Géorgie, au Texas et dans d’autres États américains qui se sont déplacés plus rapidement pour reprendre leurs activités, mais les responsables espèrent que toute augmentation sera gérable et ne nécessitera pas de nouvelles restrictions.

« Les investisseurs continuent de regarder au-delà de la situation actuelle de l’économie et des perspectives de reprise d’activité », a déclaré Mike Turvey, spécialiste en négociation de TD Ameritrade Institutional.

Sur d’autres marchés, les prix du pétrole ont chuté après avoir bondi la semaine dernière dans l’espoir d’une reprise de la demande.

Cette décision est intervenue malgré l’annonce que l’Arabie saoudite avait demandé au géant pétrolier Aramco de réduire sa production d’un million de barils supplémentaires par jour à partir de juin, pour soutenir les prix qui se sont effondrés pendant la crise des coronavirus.

La dernière décision saoudienne est « le reflet du sur-approvisionnement continu en raison du risque d’une reprise de la demande morose », a déclaré Paola Rodriguez Masiu, analyste principale des marchés pétroliers de Rystad Energy.

La réduction supplémentaire saoudienne « ne rééquilibrera pas le marché, mais supprimera sûrement la tension de l’infrastructure de stockage et gagnera du temps pour attendre le rebond de la demande », a déclaré Masiu.

– Chiffres clés vers 2040 GMT –

New York – Dow: en baisse de 0,5% à 24 221,99 (fermer)

New York – S&P 500: PLAT à 2930,19 (fermer)

New York – Nasdaq: en hausse de 0,8% à 9192,34 (fermer)

Londres – FTSE 100: + 0,1% à 5 939,73 (fermer)

Francfort – DAX 30: en baisse de 0,7% à 10824,99 (fermer)

Paris – CAC 40: en baisse de 1,3% à 4490,22 (fermer)

EURO STOXX 50: BAISSE DE 0,8% à 2883,75 (clôture)

Tokyo – Nikkei 225: + 1,1% à 20 390,66 (clôture)

Hong Kong – Hang Seng: + 1,5% à 24 602,06 (fin)

Shanghai – Composite: PLAT à 2,894.80 (fermer)

West Texas Intermediate: en baisse de 2,4% à 24,14 $ le baril

Brent de la mer du Nord: en baisse de 3,5% à 29,60 $

Euro / dollar: en baisse à 1,0817 $ contre 1,0839 $ à 2100 GMT vendredi

Dollar / yen: en hausse à 107,65 yens par rapport à 106,65 yens

Livre / dollar: en baisse à 1,2337 $ à partir de 1,2410 $

Euro / livre: en hausse à 87,65 pence par rapport à 87,34 pence


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :