Covid-19: France – le conseil scientifique remet son avis sur la tenue des municipales


Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, a annoncé c que le conseil scientifique remettra ce lundi au Premier ministre, son rapport sur la tenue du second tour des élections municipales, en juin ou à l’automne.

La ministre de la Cohésion des territoires, a déclaré sur Public Sénat; “Le Premier ministre va avoir dans la journée le résultat du conseil scientifique et voir dans quelles conditions peut se passer le deuxième tour de ces élections”, précisant que “Le Premier ministre rendra (ensuite) son avis devant le Parlement” et qu’il “a souhaité qu’il y ait une discussion à ce sujet au Parlement”.

En dépit de l’épidémie de coronavirus, l’exécutif avait, contre toutes attentes, choisi de maintenir le premier tour des municipales, le 15 mars dernier, en imposant des mesures sanitaires strictes.

Deux jours plus tard, le 17 mars, le confinement de la population était ordonné et le second tour prévu le 22 mars, reporté sine die .

depuis, Le gouvernement a fait savoir qu’il n’annoncerait sa décision concernant la date du scrutin qu’après avoir reçu le rapport du conseil scientifique, qui l’appuie depuis le début de l’épidémie de covid-19, et seulement après avoir consulté les principaux partis politiques à ce sujet.

A l’approche de l’échéance, 36 maires de grandes villes – parmi lesquels Anne Hidalgo, Christian Estrosi ou encore Stéphane Le Foll – ont accentué la pression ce week-end sur l’exécutif en appelant dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche à la tenue du scrutin en juin, et non à l’automne.

“Ne transformons pas le confinement sanitaire en un confinement démocratique qui serait néfaste à l’avenir de la France”, ont écrit les maires. “Des millions de Français attendent d’avoir un maire, une équipe municipale et communautaire en place, capable de prendre des décisions capitales pour nos écoles, nos transports, nos emplois.”

François Baroin, président de l’Association des maires de France, invité sur Europe 1 lundi matin, a fait savoir que l’AMF était favorable à un scrutin fin juin “si les experts considèrent que l’épidémie est en quelque sorte sous contrôle” et “que le cadre protecteur de l’organisation des bureaux de vote permet une mobilisation électorale”.

La remise de l’avis du conseil scientifique, qui n’est pas systématiquement suivi par l’exécutif, survient une semaine après le début du déconfinement progressif en France.

Sur le plan sanitaire, les hospitalisations et les patients pris en charge en réanimation continuent de baisser mais 483 nouveaux décès ont été recensés dimanche soir, portant le total à 28.108 morts.


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :