Le gouvernement britannique ne fait pas preuve de bon sens à propos de Julian Assange


Andrew Wilkie, George Christensen

Andrew Wilkie MP (Député) et George Christensen MP (Député), co-présidents du groupe parlementaire (Australien) Bring Julian Assange Home, sont profondément déçus de la réponse insatisfaisante du Lord Chancellor et du secrétaire d’État à la Justice du gouvernement du Royaume-Uni, le très honorable Robert Buckland QC MP, qui a indiqué que Julian Assange ne se verrait pas accorder une libération compassionnelle de prison au motif qu’il ne remplit pas les critères et qu’il présente également un risque de fuite.

« Le fait que Julian Assange soit en prison est totalement absurde« , a déclaré M. Wilkie.

« Tout ce qu’il a fait, c’est exposer des preuves solides de crimes de guerre américains, de corruption et du traitement inhumain des prisonniers à Guantanamo Bay. Il devrait être salué comme un héros, mais au lieu de cela, le gouvernement britannique s’entête et s’incline devant l’administration Trump. »

« Les risques auxquels M. Assange est confronté pendant la pandémie COVID-19 rendent encore plus important l’abandon de son extradition vers les États-Unis et son retour en Australie. Si les gouvernements britannique et américain ne sont pas prêts à accepter cela, ils peuvent certainement faire preuve de la plus élémentaire décence humaine et transférer M. Assange en détention commune au Royaume-Uni ».

« Il est très décevant de constater que nous n’avons reçu qu’une lettre type du chef de la commission britannique de la justice suite à nos démarches pour la libération compassionnelle de Julian Assange en détention à domicile en raison des problèmes de santé actuels », a déclaré M. Christensen.

« Il est également risible de suggérer que M. Assange présente une forme de risque de fuite dans ces circonstances limitées. »

« Julian Assange a des enfants et d’autres membres de sa famille avec lesquels il pourrait passer du temps en toute sécurité pendant la longue attente de son audience en septembre, et en tant que prisonnier à faible risque, il devrait se voir offrir cette opportunité ».

La prochaine audience de M. Assange est prévue pour le mois de septembre. D’ici là, il restera incarcéré au HMP Belmarsh en isolement virtuel. Cette prison de sécurité maximale est normalement utilisée pour détenir les pires des pires, y compris les terroristes et les meurtriers, et non ceux qui les exposent.

15 mai 2020

Pour plus d’informations :

Andrew Wilkie MP
Media : 0427 291 785
George Christensen MP
Media : 0408 773 207

Autorisé par Andrew Wilkie MP
188 Collins St Hobart TAS AUS 7000
Autorisé par George Christensen
MP 2/21 Milton Street Mackay QLD AUS 4740

Traduction « merci à vous deux » par VD pour Le Grand Soir
Avec l’aimable autorisation de Le Grand Soir


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :