Une députée pakistanaise meurt à cause du COVID-19, le Pakistan accuse le plus grand nombre de morts par jour


Une députée local pakistanaise est morte mercredi après avoir contracté le COVID-19, ont déclaré les responsables de l’hôpital, marquant ainsi la première mort d’une figure politique de la nation sud-asiatique due à la maladie, à un moment où le pays a levé son verrouillage national.

Le Pakistan a enregistré à ce jour 45 898 infections et 985 décès dus à la maladie respiratoire causée par le nouveau coronavirus. Mardi, le plus grand nombre de décès en une seule journée a été enregistré, soit 46.

Shaheen Raza, une femme de 65 ans membre de l’assemblée provinciale du Pendjab, la plus grande province du pays, est morte dans la ville de Lahore, dans l’est du pays, a déclaré à Reuters le PDG de l’hôpital de Mayo, le Dr Asad Aslam.

« Elle a été admise à l’hôpital le 17 mai, et amenée à l’hôpital de Mayo lundi, où elle a été testée positive au virus », a déclaré Aslam.

Raza appartenait au parti au pouvoir du Premier ministre Imran Khan et a été élue sur un siège réservé aux femmes. Le ministre de la santé du Pendjab, Yasmeen Rashid, qui est du même parti, a déclaré que Raza avait visité des centres de quarantaine dans la province pour des inspections et qu’elle avait survécu à un cancer.

Pendant ce temps, malgré l’augmentation des taux d’infection et de décès, le Pakistan a continué à ouvrir le pays mercredi, avec la reprise des opérations de trains de fond après presque deux mois.

Le calendrier de ce redémarrage représente un défi pour les autorités, car la fête musulmane de l’Aïd al-Fitr, qui marque la fin du mois sacré du Ramadan, doit tomber le dimanche ou le lundi, sous réserve de l’observation de la nouvelle lune – ce qui signifie que des dizaines de milliers de personnes chercheront à monter à bord des trains pour leur ville d’origine.

Les autorités ferroviaires ont déclaré à Reuters que les réservations avaient été limitées à 60% de la capacité pour assurer la distanciation sociale. Les billets ont été vendus peu après leur mise en vente.

« Des portillons d’assainissement, des thermomètres et des désinfectants ont été fournis à toutes les gares », a déclaré à Reuters le directeur des relations publiques de la Pakistan Railways, Quratul Ain, ajoutant qu’aucun passager ayant de la température ou ne portant pas de masque ne serait autorisé à voyager.


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :