L’abbé controversé est renvoyé



Qui est-il

L’abbé Michel est un ancien membre du clergé, en effet il a déjà fait parlé de lui en 2016, condamné par l’église et la justice pour détournement de dons de fidèles.

Il subira alors la mesure de « suspense a divinis« .
Il est alors nommé recteur de l’égise de Planquay, mais ne peut plus célébrer de messe.

Depuis 2018 il se rend régulièrement sur les rassemblements gilets jaunes ; il bénira d’ailleurs les campements et rond-points « jaunes » de sa région.

Nouvelle accusation

En Juin 2019 il entonne des chants « gilets jaunes » à l’intérieur de l’église, attaquant ainsi Emmanuel Macron.

La sanction tombe

Ce vendredi 15 mai il a été informé de son renvoie de renvoie de l’état clérical.

Cela signifie qu’il ne pourra plus « célébrer l’Eucharistie, prononcer une homélie, administrer licitement les sacrements de l’Église catholique romaine ni enfin remplir aucune charge de direction dans le cadre pastoral ou avoir une responsabilité dans l’administration paroissiale. » (Diocèse d’Evreux)

Sa réaction

L’abbé estime qu’il doit pouvoir continuer à prêcher même si l’église ne lui est plus ouverte.

 « En temps de persécutions on disait la messe dans des granges, cachés, dans les bois. Une église ce n’est que des murs. J’ai une grande propriété privée, je peux très bien y monter un chapiteau et y dire la messe. »

sources
le parisien
RT france

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :