Espagne : Des manifestants d’extrême droite se rassemblent contre les mesures de confinement

Alerte Covid-19

Restez prudent, réduisez vos déplacements et appliquez les gestes barrières


Des manifestants anti-gouvernementaux demandent la fin du confinement ainsi que la démission du Premier ministre espagnol et de son adjoint.

Des milliers de manifestants anti-gouvernementaux dirigés par le parti d’extrême droite Vox sont descendus dans les rues à travers l’Espagne, exigeant la fin du confinement dû au coronavirus et la démission des dirigeants du pays.

Les rassemblements mobiles de samedi dans les 50 provinces espagnoles – y compris la capitale Madrid, Barcelone, Malaga – ont vu des manifestants conduire leurs voitures en procession ou à moto, alors qu’ils klaxonnaient et hissaient des drapeaux espagnols.

Cela faisait partie de l’opposition croissante à l’état d’urgence que le Parlement a récemment prolongé de deux semaines.

Les manifestants ont appelé à la démission du Premier ministre Pedro Sanchez et du vice-Premier ministre Pablo Iglesias.

L’Espagne est l’un des pays les plus durement touchés par le virus, avec plus de 28 000 morts parmi près de 235 000 infections.

Les autorités devraient assouplir davantage les mesures de confinement lundi, notamment à Madrid et à Barcelone. Les deux villes représentent près de la moitié des cas enregistrés dans le pays.

Les repas en plein air et les rassemblements jusqu’à 10 personnes seront autorisés à partir de la semaine prochaine. Certaines écoles vont redémarrer dans d’autres régions. Les cinémas et les musées peuvent également rouvrir, mais seulement au tiers de leur capacité.


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :