Le carburant déversé près de Norilsk n’atteindra pas la mer de Kara, selon un expert


Le 29 mai, environ 21 000 tonnes de carburant ont été déversées au total sur la surface de 180 000 mètres carrés de sol et ont pénétré dans des objets aquatiques, provoquant une pollution et des dommages à l’environnement.

Les produits pétroliers déversés près de Norilsk vont se dissoudre dans l’eau, plutôt que de pénétrer dans la mer de Kara, a déclaré mardi le chef du laboratoire d’écologie de l’eau de l’Institut des problèmes de l’eau et de l’environnement, Vladimir Kirillov, au centre de presse de la TASS.

« Le dépassement total de la valeur limite est significatif et la rivière le supportera-t-elle ? Je pense qu’elle y fera face », a déclaré M. Kirillov. « Le carburant diesel qui a pénétré dans ces bassins d’eau est une fraction soluble rapidement transportée par le cours d’eau. Il se déposera en partie au fond et ce sera la contamination secondaire pendant longtemps. La distance entre le lac Pyasino et la mer de Kara est de 800 km ; elle ne sera pas atteinte par la pollution ; il y aura une dilution », a déclaré l’expert.

La perte de confinement du réservoir de carburant diesel s’est produite sur le territoire de la centrale de cogénération CHPP-3 à Norilsk le 29 mai. Environ 21 000 tonnes de carburant ont été déversées au total sur la surface de 180 000 mètres carrés de sol et ont pénétré dans des objets aquatiques, causant une pollution et des dommages à l’environnement.


Avec l’Agence STASS, traduit et édité par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :