Covid_19 : AstraZeneca accepte de fournir à l’Europe 400 millions de doses du vaccin contre le virus


AstraZeneca Plc a déclaré samedi avoir signé un contrat avec les gouvernements européens pour fournir à la région son vaccin potentiel contre le coronavirus, le dernier accord en date du fabricant de médicaments britannique qui s’engage à fournir son médicament pour aider à combattre la pandémie.

Le contrat porte sur un maximum de 400 millions de doses du vaccin, développé par l’Université d’Oxford, a déclaré la société, ajoutant qu’elle cherchait à étendre la fabrication du vaccin, dont elle a dit qu’elle ne ferait aucun profit pendant la pandémie.

Les livraisons débuteront d’ici la fin de l’année 2020.

Il s’agit du premier contrat signé par l’Alliance européenne pour des vaccins inclusifs (IVA), un groupe formé par la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays-Bas pour obtenir des doses de vaccin pour tous les États membres dès que possible.

Lors d’une réunion des ministres européens de la santé vendredi, l’IVA a accepté de fusionner ses activités avec celles de la Commission européenne, a déclaré le ministère allemand de la santé.

« Notre chaîne d’approvisionnement européenne devant bientôt commencer à produire, nous espérons rendre le vaccin largement et rapidement disponible », a déclaré Pascal Soriot, directeur général d’AstraZeneca, dans un communiqué.

Cet accord est le dernier en date qu’AstraZeneca a conclu pour promettre la fourniture de son vaccin aux gouvernements qui se sont empressés de convenir d’achats anticipés de vaccins prometteurs contre les coronavirus.

La société a conclu des accords de fabrication au niveau mondial pour atteindre son objectif de produire 2 milliards de doses du vaccin, notamment avec deux entreprises soutenues par Bill Gates et un accord de 1,2 milliard de dollars avec le gouvernement américain.

L’accord ajoutera 100 millions de doses supplémentaires aux 2 milliards déjà engagés par le groupe, a déclaré un porte-parole d’AstroZeneca.

La phase d’expérimentation du vaccin est déjà avancée et devrait se terminer à l’automne, a déclaré le ministre italien de la santé Roberto Speranza dans un post sur Facebook.

Il n’existe aucun vaccin ou traitement approuvé pour le COVID-19, la maladie respiratoire hautement contagieuse causée par le nouveau coronavirus.

« De nombreux pays dans le monde ont déjà obtenu des vaccins, l’Europe ne l’a pas encore fait. L’action rapide et coordonnée d’un groupe d’États membres créera une valeur ajoutée pour tous les citoyens de l’UE dans cette crise », a déclaré M. Spahn.


Reportages de Giuseppe Fonte à ROME et Rama Venkat à BANGALORE ; reportages supplémentaires de Madeline Chambers à BERLIN, Anthony Deutsch à AMSTERDAM et Ludwig Burger ; rédaction de Giulia Segreti ;
traduit et édité par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :