L’UE juge « inacceptable » la manœuvre de Trump contre la Cour Pénale Internationale


Mardi, l’Union européenne a fait part de ses vives préoccupations concernant la décision prise le 11 juin par le président américain Donald Trump d’autoriser des sanctions contre la Cour pénale internationale, déclarant que toute mesure punitive était « inacceptable et sans précédent ».

Le bloc, dont les liens commerciaux et de sécurité sont étroitement liés aux États-Unis, a également déclaré que cette décision montrait comment « l’ordre international fondé sur des règles fait face à une pression accrue » – une allusion au retrait de M. Trump d’autres traités et accords.

Trump a autorisé les sanctions économiques et de voyage américaines contre les employés de la CPI basée à La Haye qui participent à une enquête visant à déterminer si les forces américaines ont commis des crimes de guerre en Afghanistan.

« L’Union européenne exprime sa profonde inquiétude au sujet des mesures annoncées et réaffirme son soutien indéfectible à la Cour pénale internationale », a déclaré le bloc de 27 États dans une déclaration, exhortant les États-Unis à revenir sur leur position.

« Les sanctions contre les personnes participant aux travaux du personnel de la CPI et leurs familles ainsi que les personnes associées à la CPI sont inacceptables et sans précédent par leur portée et leur contenu ».


Reportage de Robin Emmott ; traduit et édité par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :