110 Km/H les autoroutes vont-elles ralentir ?



Le secrétaire d’État aux Transports trouve la proposition de la Convention citoyenne pour le climat justifiable et souhaite la soumettre aux Français.

La réglementation française


Conditions normales de circulation
Par temps de pluie ou autres précipitationsVisibilité inférieure à 50m
Autoroute130 km/h110 km/h50 km/h
Route à 2 chaussées séparées par un terre-plein central110 km/h100 km/h50 km/h
Section de route comportant au moins 2 voies affectées à un même sens de circulation90 km/h80 km/h50 km/h
Route à double-sens, sans séparateur central80 km/h80 km/h50 km/h
Agglomération50 km/h50 km/h50 km/h

Notons toutefois que ces vitesses peuvent être réduites par les autorités investies du pouvoir de police de la circulation (maires, préfets, président de conseil départemental).

Un possible référendum

La Convention citoyenne propose alors de limiter la vitesse à 110 Km/H sur autoroute afin de diminuer la pollution due à la circulation (150 Français sont directement impliqués dans la préparation de la loi. Décidée par le Président de la République, la Convention citoyenne pour le climat a pour vocation de donner la parole aux citoyens et citoyennes pour accélérer la lutte contre le changement climatique). .

Cette proposition laisse de nombreux élus perplexes mais elle pourrait être soumise à l’avis des Français par un référendum.

Après les 80 km/h les 110 km/h

Le président de la République élu en mai 2017Emmanuel Macron, prononce le 5 septembre 2017 un discours devant les préfets et demande l’élaboration d’un nouveau plan de lutte contre l’insécurité routière.
Ce plan est présenté lors du Comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018.

Il comprend selon les auteurs trois axes : 
« l’engagement de chaque citoyen en faveur de la sécurité routière », citation|la protection de l’ensemble des usagers de la route et « l’anticipation pour mettre les nouvelles technologies au service de la sécurité routière ».
Ce plan se décline en 18 mesures dont la baisse de la vitesse maximale autorisée (VMA) à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central.

Un groupe de sénateurs propose en avril 2018 une mesure similaire, une mesure considérée par l’association 40 millions d’automobilistes comme la seule qui soit « équilibrée et acceptable par tous ».

Le décret est finalement signé le 15 juin 2018 et entre en vigueur le 1er juillet 2018.
Il réduit la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h sur les routes bidirectionnelles à chaussée unique sans séparateur central. 

En novembre 2018, un mouvement social inédit, dit des Gilets jaunes, bloque un nombre important de rond-points dans les régions françaises. Certains journalistes identifient la fronde anti-80 km/h comme en étant un mouvement précurseur.
Cette analyse sera validée en avril 2019 par une étude intitulée « Le territoire des gilets jaunes » réalisée par une équipe de l’École Polytechnique.
En outre, si on se penche sur la distance entre le domicile et le travail, les territoires où les salariés doivent parcourir une plus grande distance se sont le plus mobilisés .

Au tour des autoroutes

Si Pierre Talon, président de la Fédération nationale des enseignants de la conduite, ne voit pas l’intérêt d’un passage aux 110 Km/H, d’autres se joignent à lui comme Rachid Boudjema qui se demande « pourquoi descendre directement à 110 ? Pourquoi pas 120 ? .
Seln lui « Sur un trajet d’une heure, on perdrait 4 à 8 minutes, ce n’est rien pour sauver des vies et le climat ! ».

La balle est donc désormais dans le camp des Français

gouv.fr
wikipedia
actu.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :