L’Allemagne augmente ses dons à l’OMS mais exige des réformes


L’Allemagne a annoncé jeudi qu’elle donnait un demi-milliard d’euros pour soutenir l’Organisation mondiale de la santé dans le cadre de la pandémie COVID-19, mais a déclaré que des réformes étaient nécessaires pour rendre l’agence plus transparente et responsable.

Le ministre allemand de la santé, Jens Spahn, a déclaré que le pays restait un « ami critique » de l’Organisation mondiale de la santé.

S’exprimant lors d’une réunion de certains États membres au siège de l’OMS à Genève jeudi, M. Spahn a déclaré que l’Allemagne ferait sa part pour donner à l’OMS le soutien politique, financier et technique dont elle a besoin.

Il a déclaré que la plus grande partie des plus de 500 millions d’euros était destinée au plan de l’agence pour arrêter la pandémie de coronavirus. Une partie de cet argent – 110 millions d’euros – avait déjà été annoncée.

« Cela vient avec l’attente claire que les défis restants sont traités de manière adéquate et que les réformes nécessaires sont poussées en avant », a déclaré M. Spahn.

Le mois dernier, l’OMS s’est pliée à la demande des pays membres d’une enquête indépendante sur la manière dont elle a géré la réponse mondiale au coronavirus.

« Nous avons besoin d’une OMS forte, efficace, transparente et responsable aujourd’hui plus que jamais », a déclaré M. Spahn. Il a ajouté qu’il est essentiel que « les processus décisionnels soient guidés par les faits et non par la politique ».

Ces dernières semaines, l’OMS a été assiégée par le président américain Donald Trump et d’autres, qui ont critiqué ses performances lors de la COVID-19 et accusé l’agence de collusion avec la Chine pour cacher l’ampleur de l’épidémie lorsque le virus est apparu. Trump avait précédemment déclaré qu’il suspendait le financement américain à l’OMS et qu’il retirait son pays ; il fournit environ 450 millions de dollars par an en tant que principal donateur de l’agence.

Une enquête de l’agence Associated Press a révélé que la Chine avait retardé de plusieurs semaines le partage d’informations critiques avec l’OMS et que l’agence avait publiquement fait l’éloge de la Chine tout en exprimant ses frustrations internes face au manque de coopération des responsables chinois.

En plus de l’argent, M. Spahn a déclaré que l’Allemagne fournirait également des équipements médicaux, notamment des masques, aux pays qui luttent contre la pandémie.

« C’est un signe clair de notre dévouement au travail de l’OMS », a déclaré M. Spahn, avertissant que « les réponses nationales isolées aux problèmes internationaux sont condamnées à l’échec ».

Le ministre français de la santé Olivier Veran a déclaré que la France avait déjà annoncé qu’elle donnerait à l’OMS 90 millions d’euros pour construire une académie à Lyon, en plus des 50 millions supplémentaires annoncés par le président Emmanuel Macron. Il a également déclaré que la France fournirait 100 millions de masques.

« La contribution française ne vise pas à remplacer la contribution américaine. La contribution française est là pour rappeler à l’Organisation mondiale de la santé qu’elle peut compter sur l’amitié de l’Union européenne », a déclaré M. Veran.

M. Spahn a déclaré qu’il n’était pas clair comment l’annonce par M. Trump de la suspension du financement américain affecterait l’OMS.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a remercié l’Allemagne et la France pour leur soutien, déclarant que « nous recevons tout le soutien dont nous avons besoin, tant politique que financier ».

Spahn et Veran ont tous deux déclaré qu’ils s’engageaient à rendre le vaccin COVID-19 accessible à toutes les personnes qui en ont besoin, mais n’ont pas précisé comment cela pourrait se faire.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :