Les Etats-Unis valideront-ils le statut d’Etat à Washington



40 ans d’espoir

La Chambre des représentants des États-Unis est sur le point d’approuver le statut d’État de Washington D.C.
Quatre décennies après avoir lancé sa campagne pour devenir un État américain, Washington, D.C. serait sur le point de faire un pas vers le 51e État, puisque la Chambre des représentants devait approuver son admission aujurd’hui.
Bien que l’initiative soit susceptible d’être adoptée à la Chambre, où les démocrates détiennent la majorité, les républicains se sont activement opposés pendant des années à la création d’un État dont ils prédisent qu’il élirait des démocrates au Congrès.

En effet, les électeurs de la ville de Washington n’ont élu que des maires démocrates dans l’histoire récente.
La création d’un État à partir de Washington rendrait probablement plus difficile pour les Républicains de gagner des majorités au Sénat.

Le mois dernier, le président Donald Trump, républicain, a déclaré au New York Post : « Vous voulez dire le District de Columbia, un État ? Pourquoi ? Pour que nous puissions avoir deux autres … sénateurs démocrates et cinq autres membres du Congrès ? Non, merci. Cela n’arrivera jamais. »

Si ça devenait un état, Washington n’aurait probablement qu’un législateur.

Les partisans disent que les 700 000 habitants de Washington – plus que le Vermont et le Wyoming – n’ont pas voix au chapitre au sein du gouvernement fédéral, malgré le fait qu’ils paient des impôts fédéraux.
Ce statut est protesté par un slogan criant sur les plaques d’immatriculation des voitures à Washington : « Taxation without representation. »

Actuellement, la législation adoptée par le gouvernement local du district est soumise à l‘examen du Congrès.

La colère locale sur le statut du district s’est enflammée récemment lors de la pandémie de coronavirus.
Washington a reçu 500 millions de dollars pour sa réponse à la pandémie, contre 1,2 milliard de dollars pour chacun des 50 États.

Au milieu des protestations nationales déclenchées par le meurtre de George Floyd, un Afro-Américain mort après qu’un policier se soit agenouillé contre le cou de Floyd, Trump a envoyé des troupes de la Garde nationale de 10 États, malgré l’objection du maire du district, pour réprimer les protestations contre le racisme et la brutalité policière dans le district.

« Non seulement nous n’avons pas de sénateurs votants et notre députée n’a pas le droit de vote, mais les caprices d’un gouvernement fédéral peuvent empiéter sur notre autonomie, même limitée », a déclaré le maire Muriel Bowser lors d’une conférence de presse.
L’État s’appellerait Washington, Commonwealth Douglass, du nom de George Washington, le premier président des États-Unis, et de Frederick Douglass, un ancien esclave devenu un célèbre abolitionniste.
Il comprendrait les 700 000 habitants actuels du district, mais pas les principaux bâtiments fédéraux, le National Mall, les monuments commémoratifs et les musées, qui seraient logés dans une enclave fédérale.

La dernière fois que les États-Unis se sont développés, c’était en 1959, lorsque le Congrès a approuvé l’admission de l’Alaska et d’Hawaï en tant que 49e et 50e États, respectivement, à la suite de votes du Congrès et du soutien du président.

La constitution américaine donne au Congrès le pouvoir d’admettre de nouveaux États sans spécifier de processus.

Reportage de Makini Brice
traduit par

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :