Airbus sur le point d’annoncer des milliers de suppressions d’emplois


Airbus annoncera ses projets de restructuration, qui devraient s’accompagner de milliers de suppressions d’emplois, mardi après la clôture de la Bourse de Paris, a-t-on appris de sources syndicales.

L’avionneur européen, qui a dit vouloir présenter des mesures d’ici fin juillet, a refusé de s’exprimer.

Reuters a rapporté lundi que l’annonce d’un plan de réduction des activités et des effectifs face à la crise du transport aérien provoquée par l’épidémie due au nouveau coronavirus était imminente.

Selon des sources industrielles, 14.000 à 20.000 postes pourraient être supprimés. Airbus, dont 37% des 135.000 salariés atteindront l’âge de la retraite au cours de la décennie à venir, pourrait privilégier les départs anticipés.

Deux sources prédisaient en fin d’après-midi environ 15.000 postes concernés, sans compter 2.000 à 3.000 postes supplémentaires dans les activités de défense.

“Airbus va annoncer des mesures qui risquent d’avoir de fortes conséquences sur l’emploi. La CGT Airbus refusera toute annonce de licenciement sec. Après des années de croissance et de bénéfices Airbus a largement les moyens de conserver les compétences et de s’engager dans un nouveau programme d’avion régional à GES neutre pour 2030”, a déclaré Xavier Petrachi, responsable syndical de la CGT.

Pour Michel Pierre, secrétaire de la section CFDT chez Airbus SAS, “il serait totalement inacceptable que la direction d’Airbus annonce des mesures de restructuration comprenant des départs contraints compte-tenu qu’Airbus n’a pas jugé souhaitable l’intervention des Etats au capital de l’entreprise et utilise massivement le dispositif de chômage partiel et se dit satisfaite du plan français de soutien au secteur de l’aéronautique”.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :