Hong Kong: Les suspects arrêtés par les agents chinois possiblement jugés en Chine


Les suspects arrêtés par le bureau de sécurité nouvellement mis en place par Pékin à Hong Kong pourraient être jugés en Chine continentale, a déclaré mercredi un haut représentant chinois, ce qui devrait alimenter les inquiétudes alors qu’une loi sécuritaire décriée est entrée en vigueur dans le territoire.

Zhang Xiaoming, directeur adjoint du Bureau des affaires de Hong Kong et Macao, a dit lors d’un point de presse que le bureau de sécurité nationale créé par Pékin était soumis aux lois chinoises et que le système judiciaire de Hong Kong ne pouvait pas adhérer aux mêmes règlementations.

Un article de la loi de sécurité nationale entrée en vigueur mercredi à Hong Kong prévoit que le bureau de sécurité chinois ouvert sur place a autorité pour prendre en charge des affaires “complexes” ou “graves” s’il le souhaite.

Selon la presse officielle chinoise, la nouvelle loi est destinée à lutter contre la subversion, le terrorisme, le séparatisme et la collusion avec des forces étrangères à Hong Kong.

“La loi est un cadeau d’anniversaire (à Hong Kong) et montrera sa précieuse valeur dans le futur”, a déclaré Zhang aux journalistes en référence au 23e anniversaire de la rétrocession de Hong Kong à la Chine, le 1er juillet 1997.

Il a indiqué que les mesures prévues par la nouvelle loi ne s’appliqueraient pas de manière rétroactive.

Pour la première fois, des agences de sécurité de Chine continentale auront officiellement des bureaux à Hong Kong, avec des prérogatives outrepassant le cadre légal local.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :