Selon la Russie, les membres de l’UE cherchent à empêcher le rapprochement entre le gouvernement vénézuélien et l’opposition


Il est important que les efforts des ministres des affaires étrangères du Venezuela et de l’UE contribuent cependant à éviter toute nouvelle escalade de la crise diplomatique », a rappelé la porte-parole du ministère russe des affaires étrangères

Certains pays européens cherchent à rendre « toxique » tout rapprochement entre l’opposition vénézuélienne et le gouvernement, a déclaré samedi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

« L’Union européenne a adopté un ensemble de sanctions contre un groupe d’hommes politiques du pays, y compris du camp de l’opposition, qui appellent à un dialogue constructif avec les autorités. Il est important que les efforts des ministres des affaires étrangères du Venezuela et de l’UE aient contribué, cependant, à éviter toute nouvelle escalade de la crise diplomatique », a rappelé Mme Zakharova.

« Non seulement les mesures prises dans les capitales européennes facilitent cela, mais elles risquent de paralyser la situation. Leurs initiateurs admettent leur propre défaite et un manque d’idées sur la voie d’un règlement vénézuélien. L’objectif reste le même, à savoir rendre « toxique » tout rapprochement entre l’opposition et les Chavistes et empêcher les parties en conflit de trouver un terrain d’entente », a-t-elle ajouté.


Agence TASS, crédit photo; Russian Foreign Ministry Spokeswoman Maria Zakharova© Sergei Bobylev/TASS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :