Les Émirats arabes unis restructurent le gouvernement, cherchant à gagner en agilité pour faire face à l’impact du coronavirus.


Les Émirats arabes unis ont annoncé dimanche une vaste restructuration du gouvernement pour une prise de décision plus « agile et plus rapide » suite à la pandémie du coronavirus, en fusionnant les entités gouvernementales et en nommant de nouveaux ministres de l’économie et de l’industrie.

Le chef de la compagnie pétrolière nationale d’Abu Dhabi ADNOC, le sultan al-Jaber, a été nommé ministre de l’industrie et des technologies avancées et Abdullah al-Marri a été nommé ministre de l’économie.

La restructuration a été annoncée par le vice-président des Émirats arabes unis, Sheikh Mohammed bin Rashid al-Maktoum, sur son compte Twitter officiel.

Les ministères de l’énergie et des infrastructures ont été fusionnés en un seul portefeuille qui sera dirigé par l’actuel ministre de l’énergie, Suhail Al Mazrouei.

Un porte-parole de l’ADNOC a déclaré que M. al-Jaber conserverait son poste de directeur général de l’ADNOC.

« L’objectif … est un gouvernement qui peut prendre des décisions plus rapidement, faire face aux changements et saisir les opportunités de cette nouvelle étape de notre histoire, un gouvernement rapide et agile », a déclaré le Cheikh Mohammed.

Il lui a donné un an pour atteindre les objectifs prioritaires du pays, qui est le centre des affaires, du commerce et du tourisme de la région.

Les changements comprennent la suppression de la moitié des centres de services gouvernementaux et leur conversion en plateformes numériques dans un délai de deux ans, ainsi que la fusion d’environ la moitié des agences fédérales.

La Federal Water and Electricity Authority, Emirates Post, Emirates General Transport Corp et Emirates Real Estate Corp ont été placées sous l’autorité de l’Emirates Investment Authority.

Le ministère de l’économie a obtenu deux ministres d’État : Ahmed Belhoul pour les affaires et les petites et moyennes entreprises et Thani al-Zeyoudi pour le commerce extérieur. Omar al-Olama a été nommé ministre d’État pour l’économie numérique et l’intelligence artificielle.

« L’environnement de travail futur dans les domaines de la médecine, de l’éducation et du commerce va changer de manière spectaculaire et nous avons l’intention d’être à la pointe de ces changements », a déclaré le cheikh Mohammed.

En juin, la banque centrale a prévu que l’économie du pays exportateur de pétrole se contracterait probablement de 3,6 % cette année en raison de la pandémie de coronavirus.

Le secteur privé non pétrolier s’est développé en juin pour la première fois cette année, sortant de mois de contraction suite à la levée des restrictions sur les coronavirus.

Source photo : Reuters.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :