L’Inde va rouvrir le Taj Mahal avec une distanciation sociale, des masques.


Les visiteurs du Taj Mahal devront porter des masques à tout moment, garder leurs distances et ne pas toucher ses surfaces de marbre scintillantes lorsque le monument indien de l’amour du 17e siècle rouvrira lundi après une fermeture de trois mois de COVID-19.

Seuls 5 000 touristes par jour seront autorisés, répartis en deux groupes, ce qui est loin des 80 000 par jour qui envahissent le mausolée construit dans la ville d’Agra, au nord du pays, par l’empereur moghol Shah Jahan pour sa femme, dans un effort de 22 ans.

« Tous les monuments et sites protégés au niveau central seront liés par des protocoles tels que l’assainissement, la distanciation sociale et autres protocoles de santé », a déclaré le ministère fédéral du tourisme dans un tweet.

Les autorités rouvrent le Taj et d’autres monuments, comme le Fort Rouge historique de New Delhi, au moment même où les infections au coronavirus en Inde augmentent au rythme le plus rapide depuis trois mois.

Dimanche, le ministère de la santé a fait état d’un pic record de 24 850 nouveaux cas et de plus de 600 décès en une seule journée, portant le nombre total de cas à 673 165, se rapprochant ainsi de la Russie, le troisième pays le plus touché au monde.

Mais le gouvernement a levé un vaste embargo sur les 1,3 milliard d’habitants de l’Inde, qui a laissé des dizaines de milliers de personnes sans travail et des entreprises fermées.

Alors que les vols internationaux restent suspendus, les voyages intérieurs ont été ouverts et le gouvernement espère que les visiteurs commenceront à revenir vers certaines destinations populaires.

Agra, l’un des premiers grands foyers du virus en Inde, reste la ville la plus touchée de l’Uttar Pradesh, l’État le plus peuplé du pays.

« Tout autour du Taj se trouvent des zones de confinement », a déclaré un responsable de l’administration locale du district, en demandant l’anonymat, avant la réouverture prévue du monument.

Les zones de confinement, les zones identifiées comme les plus touchées par le virus, restent strictement fermées, l’accès et la circulation des biens et services essentiels étant limités.

« Nous n’attendons pas de visiteurs ici, car les zones autour du Taj, y compris les magasins et les hôtels, sont fermées », a déclaré le fonctionnaire.

Source photo : Reuters.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :