Samsung Electronics enregistre un bond de ses bénéfices au deuxième trimestre grâce à la demande de puces électroniques, des gains ponctuels de la part d’Apple.


Samsung Electronics Co Ltd a enregistré mardi une hausse de 23 % de ses bénéfices d’exploitation au deuxième trimestre, dépassant les estimations des analystes sur les ventes de puces électroniques aux centres de données, qui assurent une économie de travail à domicile pendant la nouvelle pandémie de coronavirus.

Les ventes ont compensé la faible demande de téléphones intelligents et de téléviseurs, tandis que les gains ponctuels de son activité d’affichage, qui compte Apple Inc. comme client, ont également fait grimper les profits, a déclaré la société. Elle n’a pas donné plus de détails.

Le premier fabricant mondial de puces mémoire et de téléphones intelligents a déclaré que le bénéfice d’exploitation était probablement de 8,1 billions de won (6,8 milliards de dollars) pour le trimestre qui s’est terminé en juin, bien au-delà des 6,4 billions de won prévus par les analystes de Refinitiv SmartEstimate. Il s’agirait du bénéfice trimestriel le plus élevé depuis le quatrième trimestre 2018.

Les revenus ont probablement chuté de 7 % à 52 000 milliards de wons par rapport à l’année précédente, a ajouté Samsung, qui n’a fourni que des données limitées dans un dossier réglementaire avant de publier ses chiffres complets sur les bénéfices plus tard dans le mois.

Les commandes de travail à domicile et la croissance de l’apprentissage en ligne soutiennent la demande de puces dans le contexte de la pandémie de coronavirus et font grimper les prix des puces de mémoire DRAM. Le fournisseur américain de DRAM, Micron Technology Inc, a prévu un fort chiffre d’affaires trimestriel le mois dernier.

« La demande de puces a été plus forte que prévu en raison du COVID-19 », a déclaré Park Sung-soon, analyste chez Cape Investment & Securities.

Les analystes ont déclaré que l’augmentation ponctuelle de l’affichage reflétait un paiement d’Apple, le fabricant américain de smartphones ayant du mal à atteindre les objectifs de livraison convenus, les ventes d’iPhone étant touchées par la pandémie.

Le paiement a été estimé à 1 000 milliards de wons, soit plus qu’un paiement similaire de 800 milliards de wons il y a un an, ont-ils déclaré.

Le secteur des téléphones et des téléviseurs pourrait également avoir mieux résisté que prévu en raison de la baisse des coûts de marketing et de la reprise des activités des magasins et des usines dans le monde entier, les pays ayant levé les mesures de verrouillage visant à stopper le virus, ont indiqué les analystes.

« Les dommages causés par la pandémie ont été moins graves que ce que le marché avait prévu », a déclaré CW Chung, responsable de la recherche Nomura en Corée.

Les analystes ont toutefois averti que les hausses de prix des puces mémoire pourraient ne pas se poursuivre au cours du second semestre, car les clients des centres de données seront probablement prudents en matière de stockage de puces, étant donné la résurgence des cas de COVID-19 aux États-Unis et dans d’autres pays.

Alors que les prix ont augmenté de 14 % en moyenne au cours du trimestre, ils sont restés stables en juin par rapport à mai, selon les données de DRAMeXchange.

Les actions de Samsung Electronics ont chuté de 1,8 %, contre une baisse de 0,4 % sur le marché élargi .KS11 à partir de 0206 GMT.

Le géant sud-coréen de la technologie a vu ses bénéfices résister, malgré la pandémie, alors même que son leader, Jay Y. Lee, est confronté à de nouveaux problèmes juridiques.

Les procureurs d’État enquêtent sur Lee, soupçonné d’avoir eu recours à la fraude comptable et à la manipulation du cours de l’action pour prendre le contrôle du groupe Samsung, le plus grand conglomérat coréen. Les avocats de Lee ont nié ces allégations.

LG Electronics (066570.KS), le concurrent de Samsung dans le secteur des téléviseurs, des téléphones et des appareils électroménagers, a déclaré que son bénéfice d’exploitation du deuxième trimestre avait probablement chuté de 24 %, à 493 milliards de wons, devant les 374 milliards de wons prévus par SmartEstimate.

Les analystes ont déclaré que l’assouplissement des mesures de verrouillage a permis à la demande d’électronique grand public de se redresser légèrement.


Source photo : Kim Hong-Ji Reuters ; rédaction par Richard Pullin, Robert Birsel, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :