United Airlines envoie des avertissements de congé à 36 000 travailleurs.


United Airlines a déclaré mercredi qu’elle se préparait à envoyer des avis de mise à pied potentielle à 36 000 employés de première ligne basés aux États-Unis, soit environ 45 % du personnel, alors que la demande touchée par la pandémie de coronavirus peine à se rétablir.

Le nombre final de congés, qui seraient effectifs à partir du 1er octobre, dépendra de l’évolution de la demande et du nombre d’employés qui accepteront des indemnités de départ anticipé et des congés temporaires, ont déclaré les dirigeants de United.

La société United, basée à Chicago, continue de dépenser environ 40 millions de dollars en liquide chaque jour. Les efforts déployés pour réduire les coûts et augmenter les liquidités n’ont pas réussi à compenser la chute drastique de la demande de voyages, alors que les cas de COVID-19 continuent d’augmenter.


Rédaction par Chizu Nomiyama, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :