Les pubs irlandais peuvent être poursuivis, pour des infractions à la réglementation sur la santé publique COVID-19.


Vingt-six pubs irlandais risquent d’être poursuivis et de perdre leur licence en raison de violations potentielles des règlements sanitaires introduits pour contrôler la propagation de COVID-19, a déclaré la police irlandaise jeudi.

Cela ne représente que 1% des 2.785 établissements dont la réouverture a été constatée le week-end dernier, lorsque les bars servant de la nourriture ont été autorisés à reprendre leurs activités dans le cadre de la levée progressive de la fermeture imposée par l’Irlande en mars.

Dans de nombreuses infractions potentielles, la police a trouvé des clients consommant de l’alcool mais aucune preuve que de la nourriture était également consommée et aucune preuve de reçus montrant que de la nourriture avait été vendue.

Les policiers ont également constaté un manque de respect des conseils de santé publique, comme le fait d’autoriser de grands groupes à se réunir à une même table, peu ou pas de distanciation sociale, aucune signalisation d’avertissement et aucun enregistrement des informations de recherche des contacts COVID-19.

La police a soumis un dossier au directeur des poursuites publiques pour savoir comment procéder.

Le Premier ministre irlandais Micheál Martin a averti lundi que le gouvernement pourrait retarder la réouverture complète des pubs le 20 juillet après des scènes « très inquiétantes » de foule de buveurs devant certains bars pendant le week-end.

« Nous restons préoccupés par le fait qu’une minorité d’entre eux opèrent potentiellement en violation de la réglementation », a déclaré John Twomey, commissaire adjoint à la police et à la sécurité, dans un communiqué.

« Nous envoyons un message clair à ces établissements, à savoir que nous nous opposerons à leurs demandes de renouvellement de licence d’alcool en septembre, à moins qu’ils ne se mettent en conformité ».


Rédaction par Alex Richardson, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :