Exclusif : TIM exclut Huawei de l’appel d’offres 5G pour les équipements de base en Italie, au Brésil.


Telecom Italia a exclu la société chinoise Huawei Technologies d’un appel d’offres pour des équipements 5G pour le réseau central qu’elle s’apprête à construire en Italie et au Brésil, ont indiqué jeudi deux sources familières avec le sujet.

La liste des fournisseurs invités comprend Cisco, Ericsson, Nokia, Mavenir et Affirmed Networks, une société récemment acquise par Microsoft, a indiqué l’une des deux sources.

Les représentants de Huawei en Italie et au Brésil ont décliné tout commentaire.

Cette décision intervient alors que l’Italie envisage d’exclure Huawei de la construction de son réseau 5G, craignant que cela n’ouvre la voie à l’espionnage par la Chine des infrastructures de télécommunications occidentales clés.

Jeudi, Huawei a défendu son bilan en tant que groupe d’infrastructure du secteur privé et a déclaré que « la sécurité et le développement de l’Italie numérique devraient être basés sur une approche fondée sur des faits et non sur des allégations sans fondement ».

Le gouvernement américain a demandé à ses alliés d’exclure le géant chinois des télécommunications de la prochaine génération de communications de l’Occident.

Le Royaume-Uni publiera ce mois-ci une mise à jour du gouvernement sur l’entreprise chinoise après lui avoir accordé un rôle limité dans la construction du réseau 5G britannique.

Le chef de l’agence française de cybersécurité, l’ANSSI, a exclu une interdiction totale des équipements Huawei pour les réseaux 5G lors d’une interview dans un journal dimanche, mais a déclaré que les opérateurs français étaient encouragés à éviter de passer à l’entreprise chinoise.

Huawei n’a joué aucun rôle dans la construction du réseau central existant de TIM en Italie, tandis que l’exclusion pourrait marquer un changement de cap pour TIM au Brésil, où Huawei a fourni des équipements 4G pour le réseau central de l’unité locale du groupe italien TIM Participacoes.

Les réseaux dits « centraux » sont ceux où sont traitées les données sensibles.

Huawei a mené avec succès des tests 5G avec tous les grands opérateurs brésiliens, y compris TIM Brasil, et les aide à moderniser leur infrastructure en prévision d’une vente aux enchères de spectre 5G.

Une personne ayant connaissance des plans de TIM Participacoes a déclaré qu’un autre appel d’offres pour l’achat de matériel 5G sera probablement lancé au Brésil une fois que les nouvelles fréquences auront été mises aux enchères par le gouvernement, ce qui devrait avoir lieu l’année prochaine.

« Lorsque la vente aux enchères pour l’achat d’équipements 5G aura lieu au Brésil, les prix garantis à l’Italie par les fournisseurs de ce pays serviront de référence plafond au-dessus duquel TIM Brasil n’achètera pas », a déclaré la source, ajoutant que Huawei pourrait encore participer au second appel d’offres si l’administration du président Jair Bolsonaro le permet.

Le leader brésilien, ancien capitaine de l’armée et proche allié du président américain Donald Trump, a déclaré le mois dernier que le déploiement de la 5G devrait répondre aux exigences de souveraineté nationale, de sécurité de l’information et des données.

Un cadre de Huawei a averti cette semaine que le Brésil pourrait subir des années de retard dans le déploiement du réseau 5G et des coûts plus élevés s’il succombait aux pressions américaines pour snober le fournisseur chinois.


Source photo : Aly Song pour Reuters ; rédaction par James Mackenzie, Alexandra Hudson et Nick Zieminski, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :