Hong Kong va suspendre toutes les écoles en raison de l’augmentation des cas de coronavirus.


Le Bureau de l’éducation de Hong Kong a annoncé vendredi la suspension de toutes les écoles à partir de lundi, après qu’une forte augmentation des cas de coronavirus transmis localement a alimenté les craintes d’une nouvelle propagation communautaire.

Les écoles du centre financier asiatique sont pour la plupart fermées depuis janvier, beaucoup étant passées à l’apprentissage en ligne et aux cours par conférence téléphonique. De nombreuses écoles internationales sont déjà en vacances d’été.

Hong Kong a signalé 38 nouveaux cas de coronavirus vendredi, soit un peu moins que les 42 cas de jeudi, mais globalement en ligne avec la forte augmentation que la ville a enregistrée ces trois derniers jours.

Les autorités ont déclaré que 32 des nouveaux cas ont été transmis localement après que la ville ait signalé pendant des mois des cas essentiellement importés.

Le nombre total de cas depuis la fin janvier s’élève maintenant à 1 404. Sept personnes sont décédées.

Certains des cas récents concernaient des étudiants et des parents, a déclaré le secrétaire à l’éducation Kevin Yeung.

« De nombreux parents s’inquiètent de la croissance soudaine des cas de transmission locale au cours des derniers jours », a déclaré Mimi Tsang, mère de Melony, une élève de 12 ans.

Cependant, la suspension précoce survient alors que le passage à l’apprentissage en ligne à la maison a frustré les enseignants, les parents et les élèves et a exacerbé le fossé entre les nantis et les démunis.

Plus de deux tiers des parents, indépendamment de leurs revenus, pensent que leurs enfants ont des difficultés à apprendre à la maison, selon une enquête menée en février par l’Education University of Hong Kong.

Une étude de la Society for Community Organisation portant sur près de 600 étudiants à faibles revenus montre que plus de 70 % d’entre eux n’ont pas d’ordinateur et 28 % n’ont pas accès à la large bande.

La fermeture anticipée des écoles n’aurait cette fois-ci pas beaucoup d’impact sur l’enseignement, ont déclaré les étudiants et les parents, car elle intervient juste avant les vacances d’été.

« Nous n’avions plus qu’une semaine de cours à suivre, donc je ne pense pas qu’il y ait trop de différence », a déclaré Ryan Chan, un étudiant de 14 ans.


Source photo : Jérôme Favre pour Reuters ; rédaction par Farah Master, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :