Echanges de tirs entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan : le chef de l’ONU demande la fin immédiate des combats


Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s’est déclaré profondément préoccupé par les informations faisant état d’échanges de tirs le long de la frontière internationale entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

Ces échanges de tirs, notamment d’armes lourdes, qui ont eu lieu dimanche et lundi auraient fait des morts : quatre soldats azerbaïdjanais, selon les informations rapportées par la presse.

« Le Secrétaire général demande instamment la fin immédiate des combats et demande à toutes les parties concernées de prendre des mesures immédiates pour désamorcer la situation et s’abstenir de toute rhétorique provocante », a dit son porte-parole dans une déclaration de presse publiée dans la nuit de mardi à mercredi.

M. Guterres a pris note de la déclaration publiée lundi par les coprésidents du Groupe de Minsk de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Dans leur déclaration conjointe, ces derniers ont condamné les récentes violations du cessez-le-feu entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan et appelé les parties « à prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher toute nouvelle escalade », y compris en utilisant les canaux de communication directe existants entre elles.

Le chef de l’ONU a réitéré son plein appui aux efforts des coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE « pour faire face à cette situation dangereuse et rechercher un règlement pacifique et négociée du conflit de longue date du Haut-Karabakh ».

Anciennes républiques soviétiques, l’Arménie et l’Azerbaïdjan se disputent depuis le début des années 1990 le contrôle du Haut-Karabakh, une région à majorité arménienne située au sein des frontières officielles de l’Azerbaïdjan.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :