Greta Thunberg : Le monde doit « démolir » les anciens systèmes et contrats pour lutter contre le changement climatique.


La militante suédoise Greta Thunberg a déclaré jeudi que le monde avait besoin d’une révision économique pour avoir une chance de vaincre le changement climatique et que les pays devraient être prêts à déchirer les anciens accords et contrats pour atteindre les objectifs verts.

La militante de 17 ans s’est adressée à Reuters TV après qu’elle et d’autres militants aient envoyé une lettre ouverte aux dirigeants européens les exhortant à prendre des mesures d’urgence et affirmant que les personnes au pouvoir avaient pratiquement « abandonné » la recherche d’une véritable solution.

« Nous devons voir cela comme une crise existentielle avant tout. Et tant qu’elle n’est pas traitée comme une crise, nous pouvons avoir autant de ces négociations et discussions sur le changement climatique, de ces conférences que possible. Cela ne changera rien », a déclaré Mme Thunberg, qui s’exprimait par vidéo depuis son domicile à Stockholm.

Thunberg, qui a fustigé les dirigeants mondiaux lors d’un sommet des Nations unies sur le climat l’année dernière pour avoir cru aux « contes de fées » de la croissance économique éternelle, a déclaré que seul un changement fondamental du système existant permettrait de maîtriser le changement climatique.

Elle a cité une étude des Nations unies publiée en novembre qui suggère que les investissements prévus pour stimuler la production de combustibles fossiles risquent de mettre hors d’atteinte les objectifs de température inscrits dans l’accord de Paris de 2015.

« Cela signifie donc que si nous voulons rester en deçà de ces objectifs, nous devons rendre possible la rupture et l’abandon des contrats et accords valables. Et cela n’est pas possible dans le système actuel », a déclaré M. Thunberg.

« Alors, oui, il est évident que nous devons penser différemment. Et, oui, nous devons penser en dehors des sentiers battus ».

La lettre, publiée avant le sommet du Conseil européen de vendredi, demandait notamment l’arrêt immédiat de tous les investissements dans l’exploration et l’extraction des combustibles fossiles, parallèlement à une suppression rapide des subventions aux combustibles fossiles.

La lettre demandait également des « budgets carbone » annuels contraignants pour limiter la quantité de gaz à effet de serre que les pays peuvent émettre afin de maximiser les chances de plafonner la hausse des températures mondiales moyennes à 1,5°C, un objectif inscrit dans l’accord de Paris sur le climat de 2015.

Il a exhorté les gouvernements européens à soutenir les appels à l’adoption par la Cour pénale internationale de La Haye d’un nouveau crime d' »écocide » pour poursuivre les personnes responsables de la destruction à grande échelle du monde naturel.

Mme Thunberg est devenue le visage d’un mouvement climatique croissant, mené par les jeunes, après qu’une veillée solitaire qu’elle a commencé à organiser devant le Parlement suédois en 2018 ait incité les enfants et les adolescents du monde entier à organiser des grèves dans les écoles le vendredi après-midi.

Les protestations contre le climat étant en grande partie motivées par la pandémie de coronavirus, Mme Thunberg s’est jointe à des climatologues, des militants et des célébrités, dont l’acteur Leonardo DiCaprio et l’auteur Margaret Atwood, pour signer la lettre qui a été publiée sur https://climateemergencyeu.org.

« Plus nous continuerons à prétendre que nous sommes sur la bonne voie pour réduire les émissions et que les mesures nécessaires pour éviter une catastrophe climatique sont disponibles dans le système actuel… plus nous perdrons un temps précieux », peut-on lire dans la lettre.

Elle demande que les politiques climatiques soient conçues pour protéger les travailleurs et les plus vulnérables et pour réduire les inégalités économiques, raciales et de genre, ainsi que pour « sauvegarder et protéger » la démocratie.


Source photo : Guglielmo Mangiapane pour Reuters ; rédaction par Andrew Heavens, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :