Le Président Brésilien Jair Bolsonaro vante l’efficacité de l’hydroxychloroquine

Le Brésilien Bolsonaro, infecté par le COVID-19, vante un médicament non éprouvé.
« J’ai été traité dès le début avec de l’hydroxychloroquine, sur recommandation d’un médecin. Je me suis senti mieux le lendemain », a déclaré M. Bolsonaro dans une vidéo publiée sur les médias sociaux. « Que ce soit une coïncidence ou non… ça a marché pour moi. »

Comme son proche allié, le président américain Donald Trump, Bolsonaro a rapidement fait l’éloge de l’hydroxychloroquine, malgré le peu de preuves scientifiques de son efficacité contre le nouveau coronavirus.

Depuis qu’il a attrapé le virus, Bolsonaro a déclaré qu’il restait en bonne santé et qu’il reprendrait son horaire de travail normal une fois que les tests seraient négatifs.
Mercredi, il s’est présenté à une cérémonie du drapeau dans l’enceinte du palais présidentiel, portant un masque et se tenant à distance des autres. Il a déclaré qu’il se ferait tester à nouveau dans quelques jours.

Bolsonaro a mis sur la touche les experts médicaux dans la gestion par le Brésil de la pandémie, qui est devenue la pire au monde en dehors des États-Unis. Il s’est opposé aux mesures de confinement dans les États et les villes et a souvent circulé en public sans masque, s’attirant les critiques des spécialistes de la santé publique.

La pression exercée par le président de droite pour que l’hydroxychloroquine soit utilisée dans le traitement du COVID-19 au Brésil a aliéné deux ministres de la santé, qui ont démissionné en plein milieu de la pandémie. Le ministère est actuellement dirigé de manière intérimaire par un général de l’armée en service actif, qui semblait destiné à rester dans ce rôle pour le moment, ont déclaré des sources à Reuters mercredi.
Bolsonaro, un ancien capitaine de l’armée, a annoncé son diagnostic pour la première fois le 7 juillet.

Il a décrit la maladie au début de la pandémie comme une « petite grippe » et a minimisé le nombre croissant de décès dans le pays – plus de 75 000 aujourd’hui – et a déclaré qu’il avait de solides « antécédents sportifs » qui le protégeraient contre le développement de symptômes graves.

pour reuters Marcelo Rochabrun et Leonardo Benassatto

traduit par

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :