Quelque quatre millions de personnes en Catalogne sont invitées à rester chez elles alors que les cas de coronavirus font un bond en avant.


Vendredi, les autorités ont exhorté quelque quatre millions de personnes en Catalogne, y compris dans sa capitale, Barcelone, à rester chez elles, appelant les gens à agir de manière responsable alors que la région est confrontée à un nombre croissant de nouveaux foyers de coronavirus.

L’appel à rester chez soi n’a pas été suivi d’une mesure de confinement obligatoire, mais il s’agit de la mesure la plus forte prise par une région pour renvoyer les gens chez eux depuis que l’Espagne est sortie d’un confinement national le mois dernier.

Les rassemblements de plus de 10 personnes ont été interdits. Les habitants de Barcelone, de sa banlieue et des quartiers de Segria et de Noguera, plus éloignés de la ville, ont été invités à faire des achats en ligne et à ne quitter leur domicile que pour aller travailler, consulter un médecin ou exercer d’autres activités essentielles.

« Nous recommandons aux gens de ne pas se déplacer si ce n’est pas absolument nécessaire », a déclaré Alba Verges, le chef de la santé de Catalogne, lors d’une conférence de presse, en précisant que la plupart des infections provenaient de réunions de famille ou d’amis.

« Il est très important de respecter ces mesures maintenant, c’est la meilleure façon d’éviter un confinement », a déclaré Mme Verges. « Personne ne veut un confinement total à domicile. »

Les manifestations culturelles et sportives seront également limitées, mais les musées resteront ouverts à Barcelone, l’une des villes les plus visitées d’Europe.

Les bars et les restaurants pourront continuer à fonctionner, mais avec une limite de la moitié de leur capacité habituelle à l’intérieur, et avec une distance de 2 mètres entre les tables à l’extérieur.

La Catalogne et l’Aragon voisin ont été les principaux responsables de l’augmentation du nombre de cas, l’Espagne voyant à nouveau les infections augmenter. Le pays a enregistré jeudi la plus forte hausse quotidienne des infections depuis plus de deux mois, avec 580 nouveaux cas enregistrés.

L’Espagne, l’un des pays européens les plus durement touchés par la pandémie de COVID-19, avec plus de 28 000 décès, est sortie d’un strict confinement national le 21 juin. Mais depuis lors, plus de 170 groupes d’infection ont vu le jour, ce qui a incité les autorités régionales à imposer un ensemble de restrictions locales.

Le port du masque est obligatoire partout dans les lieux publics dans une grande partie du pays, y compris en Catalogne. Ils sont très répandus, mais pas obligatoires si les gens peuvent garder une distance de sécurité à Madrid, qui n’a pas encore introduit de nouvelles restrictions.


Source de la photo : Albert Gea pour Reuters ; rédaction par Ingrid Melander, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :