Selon Twitter, environ 130 comptes ont été visés par une cyber-attaque cette semaine.


Twitter Inc a révélé tard jeudi que des pirates informatiques ont ciblé environ 130 comptes lors de la cyber-attaque de cette semaine, un incident au cours duquel les profils de nombreuses personnalités et organisations de premier plan ont été compromis.

Les pirates avaient accédé aux systèmes internes de Twitter pour détourner certaines des plus grandes voix de la plateforme, dont le candidat à la présidence des États-Unis Joe Biden, la star de la télé-réalité Kim Kardashian, l’ancien président américain Barack Obama et le milliardaire Elon Musk, et les utiliser pour solliciter de l’argent numérique.

Dans sa dernière déclaration, Twitter a déclaré que les pirates ont pu prendre le contrôle d’un « petit sous-ensemble » des comptes ciblés et envoyer des tweets à partir de ceux-ci.

La société a ajouté qu’elle continuait à évaluer si les attaquants étaient en mesure d’accéder aux données privées des comptes ciblés.

Parmi les comptes très médiatisés qui ont été piratés figurent également le rappeur Kanye West, le fondateur d’Amazon.com Inc, Jeff Bezos, l’investisseur Warren Buffett, le co-fondateur de Microsoft Corp, Bill Gates, et les comptes d’entreprise de Uber Technologies Inc et d’Apple Inc.

Twitter a répété qu’il travaillait avec les propriétaires de comptes touchés.

La division du FBI à San Francisco mène une enquête sur le piratage, et de nombreux législateurs de Washington demandent également que l’on rende compte de la manière dont il s’est produit.

L’organisme chargé de l’application de la loi a déclaré que les cyber-attaquants ont commis une fraude cryptocurrentielle lors de l’incident. Les enregistrements des chaînes de blocage disponibles au public montrent que les escrocs apparents ont reçu plus de 100 000 dollars de cryptocurrences.

« Nous sommes toujours en train d’évaluer les mesures à long terme que nous pourrions prendre et nous partagerons plus de détails dès que nous le pourrons », a ajouté Twitter dans sa déclaration.



Source de la photo : Dado Ruvic pour Reuters ; rédaction par Shailesh Kuber, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :