Le Congo remplace le chef de l’armée sanctionné par un adjoint également sanctionné pour des abus de droits.


Le président de la République démocratique du Congo, Felix Tshisekedi, a nommé un nouveau chef de l’armée en remplacement du général John Numbi, a déclaré vendredi la télévision publique.

M. Numbi et son successeur désigné, le général Gabriel Amisi Kumba, sont tous deux sous le coup de sanctions des États-Unis et de l’Union européenne pour la répression et les abus dont ont été victimes des personnalités de l’opposition et des manifestants sous l’ancien président Joseph Kabila.

Le bureau de Tshisekedi n’a pas donné de raison pour ce remaniement.

Le mois dernier a été marqué par une montée des tensions au sein de la coalition au pouvoir entre les partisans de Tshisekedi et ceux de Kabila, qui conserve un pouvoir étendu grâce à sa majorité parlementaire, au contrôle de la plupart des ministères du cabinet et à son influence dans l’armée.

Jusqu’à présent, Kumba était le numéro deux de Numbi et le chef des opérations territoriales des Forces armées congolaises. Tous deux ont été promus à leur poste par Kabila à la mi-2018.

Le secrétaire d’Etat adjoint américain pour l’Afrique, Tibor Nagy, a déclaré : « Nous nous réjouissons que le général John Numbi, sanctionné par les États-Unis, ne soit plus à son poste. Les États-Unis soutiennent l’engagement du président Tshisekedi à améliorer les droits de l’homme et à professionnaliser les forces armées congolaises ».

Dans le post sur Twitter, Nagy n’a pas commenté le choix de Kumba comme successeur de Numbi.

Tshisekedi a également nommé trois nouveaux membres à la cour constitutionnelle, selon la télévision d’État.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2019, il s’efforce de prouver qu’il a la force politique nécessaire pour tenir ses promesses électorales de moderniser le pays et d’éradiquer la corruption.


Source de la photo : Henry Nicholls pour Reuters ; rédaction par Mark Heinrich et Rosalba O’Brien, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :