Les combattants libyens de la GNA se dirigent vers le front à l’approche de la bataille de Syrte.


Le gouvernement d’accord national (GNA) de la Libye, reconnu au niveau international, a rapproché samedi les combattants de Syrte, une porte d’accès aux principaux terminaux pétroliers de la Libye que le GNA dit vouloir reprendre à l’Armée nationale libyenne (LNA) basée à l’est.

Des témoins et des commandants militaires de la GNA ont déclaré qu’une colonne d’environ 200 véhicules s’est déplacée vers l’est depuis Misrata le long de la côte méditerranéenne vers la ville de Tawergha, à environ un tiers du chemin de Syrte.

La GNA a récemment repris la plupart du territoire détenu par la LNA dans le nord-ouest de la Libye, mettant fin à la campagne de 14 mois du commandant Khalifa Haftar pour prendre la capitale, Tripoli, avant que la nouvelle ligne de front ne se solidifie entre Misrata et Syrte.

Soutenue par la Turquie, la GNA a déclaré qu’elle reprendrait Syrte et une base aérienne de la LNA à Jufra.

Mais l’Egypte, qui soutient la LNA aux côtés des Emirats Arabes Unis et de la Russie, a menacé d’envoyer des troupes en Libye si la GNA et les forces turques essayaient de s’emparer de Syrte.

Les États-Unis ont déclaré que Moscou a envoyé des avions de guerre à Jufra via la Syrie pour soutenir les mercenaires russes qui combattent aux côtés de la LNA. Moscou et la LNA le nient toutes deux.

La LNA a elle-même envoyé des combattants et des armes pour renforcer sa défense de Syrte, déjà gravement endommagée par les phases précédentes de guerre et de chaos depuis la révolution de 2011 contre l’autocrate de longue date Mouammar Kadhafi.


Source de la photo : Ayman Sahely pour Reuters ; rédaction par Angus McDowall, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :